Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Interrogations sur la garde au sol variable, ailerons décrocheurs et rétroviseurs

F1: Interrogations sur la garde au sol variable, ailerons décrocheurs et rétroviseurs

Par ,

D’après GMM

L’écurie de Formule 1 Red Bull Racing a modifié ses écrous de roues et ses porte-moyeux suite à l’abandon qu’a subi avec amertume Sebastian Vettel lors du récent Grand Prix d’Australie à Melbourne alors qu’il menait la course.

Mais le paddock entier se pose des questions sur certaines pièces des voitures qui peuvent ne pas respecter l’esprit du règlement technique, du moins selon certains.

Les fameux rétroviseurs de la red Bull RB6. Photo: Red Bull

Ainsi, l’écurie suisse Sauber fera l’essai d’une version modifiée du fameux aileron arrière décrocheur sur ses deux C29 lors des essais libres de vendredi. Sauber a effectué un essai non concluant de ce dispositif à Melbourne.

« S’il fonctionne, parfait. Sinon, nous attendrons encore à un autre Grand Prix. Mais nous travaillons très fort pour l’optimiser, » a déclaré Pedro de la Rosa.

Sebastian Vettel a indiqué que l’écurie Red Bull Racing travaillait sur un système similaire, mais doute qu’on le verra avant Barcelone où plusieurs nouvelles composantes seront apportées.

« Cet aileron décrocheur est plus utile que le KERS, » a déclaré Vettel au magazine Auto Motor und Sport. « Avez-vous vu comment Hamilton a doublé Rosberg (en Australie?) »

Ces rétroviseurs peuvent jouer un rôle aérodynamique. Photo: Ferrari

Un autre point de controverse dans le paddock du circuit de Sepang en Malaisie concerne les rétroviseurs de plusieurs monoplaces.

Plusieurs ingénieurs estiment que ces rétroviseurs, aux formes complexes et placés très loin de la carrosserie, au niveau des pontons, jouent aussi un rôle aérodynamique.

Une porte-parole de la FIA a en effet confirmé que les écuries « ont été prévenues de faire des modifications requises » avant le Grand Prix de Chine.

Red Bull Racing croit que cette requête de la FIA a été télégraphiée par des écuries rivales qui tentent de mettre fin à la domination des voitures d’Adrian Newey.

Mais plusieurs pilotes se sont plaints de ne pas bien voir derrière eux avec ces miroirs trop petits et mal placés.

Un autre point de discorde concerne la garde au sol « adaptative » des Red Bull RB6 entre les qualifications (à réservoir vide) et la course (avec 160kg d’essence à bord). Cela demeure un mystère pour tout le monde, même on évoque maintenant l’utilisation d’un gaz et sa compression dans les amortisseurs des Red Bull.

Mark Webber est toutefois convaincu de la légalité de sa monture.

« Notre monoplace a passé avec succès toutes les inspections techniques, » a-t-il tenu à préciser.



photo:Red Bull & Ferrari