Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Karun Chandhok lorgne du côté de Force India pour 2011

F1: Karun Chandhok lorgne du côté de Force India pour 2011

Par ,

D'après GMM

Karun Chandhok laisse entendre qu'il se verrait bien chez Force India en 2011.

Le pilote débute en F1 cette année. Il explique à Montréal qu'il est heureux d'avoir prouvé qu'il est compétitif face à son équipier Bruno Senna et qu'il serait logique qu'il soit au volant d'une monoplace de son compatriote Vijay Mallya.

Le milliardaire Vijay Mallya avait laissé entendre cet hiver qu'il doutait qu'un pilote indien soit prêt pour piloter une Force India.

Mais Karun Chandhok explique : "J'adorerais piloter pour Force India un jour, que ce soit l'année prochaine ou plus tard, car je pense que quelque part je suis un ambassadeur du sport dans notre pays."

Du fait que Delhi est au calendrier de la F1, Karun Chandhok insiste que c'est le bon temps pour unir un pilote indien à l'équipe de Silverstone.

"Dans cette partie du monde une grosse part de ce qui arrive dans le sport vient de nous, et je pense que d'avoir un pilote indien dans une voiture indienne pour le grand prix en Inde, il est facile de comprendre que ça fait vendre des tickets," insiste le jeune pilote.

Karun Chandhok reconnait que ses performances en GP2 étaient irrégulières et que c'est la raison pour laquelle Vijay Mallya est assez réticent.

"Je crois que cette année il a dû être assez surpris car j'ai été compétitif face à Bruno Senna et je pense avoir fait du bon travail globalement. C'est ce que j'entends de la part des personnes qui l'entourent, nous n'avons pas eu de conversations à ce sujet encore," ajoute Karun Chandhok.

Karun Chandhok admet cependant que de rester avec la nouvelle équipe espagnole HRT ne serait pas une mauvaise chose.

"Si les gars réalisent les projets dont (Jose Ramon) Carabante m'a parlé, ils seront très forts dans le futur. Jusqu'à maintenant ils semblent contents de mon travail. Jose Ramon (Carabante) est très appliqué pour essayer de faire quelque chose de bien l'année prochaine," conclut l'Indien.