Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: La crise aussi pour les pilotes

F1: La crise aussi pour les pilotes

Par ,

D'après GMM

Les pilotes de F1 continent leurs bras de fer avec Max Mosley au sujet du surcoût de la Superlicence.

Tous les pilotes doivent obtenir une Superlicence de la part de la FIA, cependant les prix ont augmenté de 200à 350 pour cent la saison dernière.

Cette forte augmentation a enragé l'association de pilotes, et le GPDA a déclaré ne pas vouloir payer pour 2009 afin d'éponger le surcoût de l'an passé.

Cette semaine, le Président de la FIA a qualifié leur position de "idiot" et "non-sens", expliquant que les pilotes avec des revenus très élevés tirent bénéfice de l'avancée en matière de sécurité tout en vivant en paradis fiscaux.

Dans un rapport publié vendredi, le GPDA revendique que leur licence est la plus chère dans le monde du sport - indiquant que la récente hausse des prix est "en soi injuste" et "peu raisonnable".

Max Mosley avait expliqué qu'il prendrait en considération la requête des pilotes si ceux-ci voulaient bien révéler précisément les détails de tous leurs revenus.

Le rapport de vendredi répond au Président de la FIA : "Le GPDA a envoyé une lettre au mois de décembre refusant cet argument car il n'est pas pertinent que la FIA s'assure que de tels frais de Super Licence soient en proportion".

"De plus, les revenus bruts (et nets) sont confidentiels pour les pilotes, leurs gestionnaires et conseillers financiers, ainsi que leurs administrations fiscales respectives, et cela doit être respecté".

Le GPDA estime que les frais de licence doivent couvrir uniquement les coûts "administratifs" et ne doivent pas devenir "une source de revenus" pour la fédération basée à Paris.

"La FIA devrait puiser dans les fonds provenants des droits d'exploitation commercial. Par principe, les pilotes ne devraient pas être imposés davantage que leurs frais légaux pour pouvoir piloter ," expliquent ce rapport du GPDA.