Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: L'affaire d'espionnage retarde Renault

F1: L'affaire d'espionnage retarde Renault

Par ,

Par GMM

Selon un quotidien espagnol, c'est l'affaire d'espionnage de l'an dernier qui explique les mauvaises performances de la Renault R28 jusqu'ici cette saison.

Diario AS affirme dans ses pages que l'écurie de Formule 1 Renault a dû mettre sur les tablettes son projet de nouvelle suspension à cause d'implications possibles avec l'affaire d'espionnage de l'an passé.

Suite au transfert d'un ingénieur de McLaren chez Renault, les patrons de l'écurie française ont décidé de retarder d'introduction de cette nouvelle suspension dans l'attente du feu vert officiel de la FIA.

Fernando Alonso a d'ailleurs déclaré que cette suspension fonctionnait un peu comme le fameux « mass damper » qui a d'ailleurs été interdit par la FIA il y a de cela quelques années.

Renault affirme que si cet ingénieur de McLaren avait bel et bien les plans de cette suspension avec lui, elle n'était pas encore fonctionnelle, ni légale, ce qui rend impossible tout lien avec la suspension que Renault développe actuellement.

Une vaste gamme de nouvelles composantes feront leur apparition sur la R28 au Grand Prix d'Espagne à Barcelone.

Le directeur technique, Bob Bell, a mentionné : « Dire qu'on doit s'améliorer est une façon gentille de dire les choses... Disons qu'on doit plutôt effectuer un formidable bond en avant ».