Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: L'avenir de Vitantonio Liuzzi chez HRT toujours incertain

F1: L'avenir de Vitantonio Liuzzi chez HRT toujours incertain

Par ,

Le site web italien 422race.com a récemment réalisé une interview avec le pilote Vitantonio Liuzzi au sujet de son avenir au sein de la petite écurie de Formule HRT.

Liuzzi commence en affirmant qu'il n'a pas été éjecté de l'écurie espagnole.

« Je suis toujours un pilote HRT. En ce moment, tout est vague. Le problème principal est que l'écurie n'a pas de budget. Elle évalue donc le moyen de trouver de l'argent pour avoir deux pilotes (salariés). Je suis toujours lié à HRT, car j'ai une entente pour les deux prochaines années. Mais tout doit être défini, parce que les dirigeants cherchent des commanditaires. Ils désirent me garder ainsi que Pedro (de la Rosa), mais nous sommes en attente ».

F1 Liuzzi HRT
Photo: WRi2


L’Italien précise toutefois que le changement de propriétaire l'été dernier a chamboulé bien des choses.

« Quand j'ai décidé de signer avec cette écurie, elle appartenait à M. Carabantes dont le projet était différent de celui de Thesan Capital qui prône un projet beaucoup plus nationaliste », d'expliquer Liuzzi.

« Leur projet est espagnol, d'avoir des commanditaires espagnols, ce qui influence aussi la gérance des pilotes. Je ne juge rien. Je suis seulement réaliste. Je comprends la situation qui règne dans l'équipe et nous tentons de résoudre la situation le plus rapidement possible, car la saison va bientôt commencer », de préciser l'Italien.

Liuzzi est un ancien pilote de la Scuderia Toro Rosso. Il comprend fort bien ce qu'ont vécu Sébastien Buemi et Jaime Alguersuari, évincés à la fin de la saison passée. Mais Liuzzi explique que Red Bull peut faire ce qu'elle désire, point final.

« C'est le jouet de (Dietrich) Mateschitz et c'est (le Dr Helmut) Marko qui s'en occupe. Les gens gèrent leurs affaires comme ils le désirent. Vous pouvez critiquer ce fait, mais au final, Red Bull a investi énormément d'argent dans ce programme, et ils sont libres de faire ce qu'ils veulent. Mais récemment, on comprend mal comment ils choisissent leurs pilotes, car ceux qui obtiennent de bons résultats se font mettre à la porte. Toutefois, on peut gérer son jouet comme on le veut », de déclarer Liuzzi.