Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: L'avenir du Grand Prix du Canada demeure incertain

F1: L'avenir du Grand Prix du Canada demeure incertain

Par ,

Adapté de GMM

La Première ministre du Québec, Pauline Marois, a rencontré dimanche le grand patron de la Formule 1, Bernie Ecclestone, et elle s’est engagée à faire tous les efforts requis pour conserver le Grand Prix du Canada à Montréal.

Des nouvelles qui circulent dans les médias indiquent que l’avenir de la course de F1 montréalaise pourrait être menacé après 2014 suite à l’absence d’entente entre les trois paliers de gouvernement impliqués, le fédéral, le provincial et le municipal, au sujet du financement public de l’événement.

Citée par la Presse Canadienne après sa rencontre avec Bernie Ecclestone, madame Marois a déclaré : « Je lui ai dit que nous devions en arriver à une solution gagnante pour toutes les parties. Je crois qu’il est d’accord avec moi ».

F1 Start Grand Prix Canada 2013
Départ du grand prix du Canada 2013. (Photo: WRi2)

Outre le paiement annuel d’une somme de 15$ millions plus inflation pour le plateau de F1, Ecclestone exige la construction d’un nouveau bâtiment des puits pouvant loger les garages, la salle de presse et un centre médical.

« Je demeure optimiste. Les pourparlers se poursuivent entre toutes les parties impliquées et le ton est favorable », de dire François Dumontier, patron d’Octane Management et promoteur de la course.

Ecclestone a toutefois laissé comprendre qu’il était prêt à jouer dur.

Quand un journaliste de Radio-Canada lui a demandé à quel point il était désespéré de conserver la course à Montréal, Ecclestone a répondu, un peu étonné : « J’aime Montréal, mais en ce qui a trait à la course, je ne suis pas désespéré. Ce n’est pas la seule course automobile au monde ».