Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Le drapeau vert sur la scène de l'accident de Jules Bianchi

F1: Le drapeau vert sur la scène de l'accident de Jules Bianchi

Par ,

La vidéo du terrible accident de Jules Bianchi, dont la Marussia percute un tracteur d’intervention lors du Grand Prix du Japon, pose plusieurs questions.

Quand le tracteur emprunte le bord de piste pour aller récupérer la Sauber endommagée d’Adrian Sutil qui vient de percuter le mur de pneus, le poste des commissaires agite deux drapeaux jaunes.

Deux drapeaux jaunes agités signalent un grand danger imminent et exige des pilotes de grandement réduire leur vitesse afin d’être prêts à arrêter à tout moment.

Dans un communiqué émis dimanche soir, la FIA confirme « Au 42e tour, Adrian Sutil a perdu le contrôle de sa voiture qui a effectué un tête-à-queue et percuté le mur de pneus situé à l’extérieur du virage 7. Les commissaires agitent alors deux drapeaux jaunes avant le virage afin de leur signaler l’incident ».

Mais quelques secondes plus tard, un drapeau vert est agité au même poste No. 12 des commissaires qui est situé, et cela est important, après la zone de l’incident.

On explique qu’un poste de commissaire est, en effet, la ligne de démarcation qui sépare le circuit en sections. Un drapeau montré à un poste de commissaire n’entre en effet qu’une fois passé cette ligne de démarcation.

FIA Suzuka track Japan
Virage 7 du circuit de Suzuka. Le M représente les Commissaires (marshal). Le L représente les panneaux lumineux (Lights panel). (Image: FIA)

Enquête
Jean Todt, le président de la FIA, a demandé l'ouverture d'une enquête urgente sur les circonstances de l'accident de Jules Bianchi.

Le directeur de course de la F1, Charlie Whiting, sera responsable du dossier, et ses conclusions devront être rendues avant le prochain rendez-vous de Sotchi en Russie, le week-end prochain.

Jules Bianchi est toujours hospitalisé à Yokkaichi dans un état très grave après avoir été opéré d'un hématome au cerveau.

Ses parents, ainsi que son agent Nicolas Todt, fils de Jean Todt, et le professeur Gérard Saillant sont arrivés à son chevet. Aucune information supplémentaire n'a été donnée sur l'état de santé du pilote Marussia.