Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Le message radio de Robert Smedley est sans intérêt

F1: Le message radio de Robert Smedley est sans intérêt

Par ,

D'après GMM

Plusieurs initiés ne voient aucune controverse dans le message radio émis par l'ingénieur Ferrari à Felipe Massa durant le grand prix de Singapour.

L'après grand prix était houleux à Singapour entre Felipe Massa et Lewis Hamilton, suite à l'accrochage et la crevaison du pilote Ferrari.

Mais il apparaît maintenant que, bien avant la collision, Robert Smedley l'ingénieur de course de Felipe Massa a demandé au Brésilien dans sa radio de « détruire » la course d'Hamilton.

Le site officiel de la Formule 1 publie le message radio de Robert Smedley : « Retiens Hamilton le plus que tu peux. Détruis sa course. Allez, vas-y ! ».

La nouvelle a de suite fait écho dans la presse internationale au message de consigne d'équipe de l'an dernier, lorsque Robert Smedley avait dit à demi-mots à Felipe Massa de laisser passer Fernando Alonso au grand prix d'Allemagne.

Felipe Massa, Ferrari, à Singapour. (Photo: Pirelli)
Felipe Massa, Ferrari, à Singapour. (Photo: Pirelli)

Cependant, Martin Brundle écrit sur sa page Twitter être certain que Smedley voulait que Massa « casse la stratégie d'Hamilton, pas sa voiture ».

« Pour que Massa endommage sa voiture intentionnellement ? La véritable histoire est que Smedley doit continuellement diriger et motiver son pilote, comme il le fait chaque fois », explique Martin Brundle.

Tom Cary du Daily Telegraph approuve que ce message « fait beaucoup de bruit pour rien » et que ce n'est pas une envie « sinistre » anti-McLaren de Ferrari.

« Après tout, il (Smedley) l'a dit sur un canal radio ouvert », reconnaissant que l'utilisation du mot « détruire » n'était pas du meilleur goût.

Autre journaliste de renom à prendre la défense de Robert Smedley et Felipe Massa, Livio Oricchio du quotidien brésilien O Estado de S.Paulo.

« Quiconque sait comment fonctionne la Formule Un et a un minimum de bon sens, connaît ce genre de réaction de Smedley, c'est normal durant une course et bien plus fréquent qu'on ne le pense. Détruire la course d'Hamilton ne veut pas dire détruire Hamilton, donc le dévoilement de cet enregistrement n'a pas vraiment d'intérêt », déclare Livio Oricchio.