Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Les critiques envers Pirelli sont un 'non sens' pour Gerhard Berger

F1: Les critiques envers Pirelli sont un 'non sens' pour Gerhard Berger

Par ,

D'après GMM

Gerhard Berger refuse les commentaires que Pirelli soit un choix hasardeux comme fournisseur de pneus pour la F1.

Malgré que la nouvelle ne soit pas encore officielle, tout indique que le manufacturier italien va succéder à Bridgestone, la confirmation devant arriver la semaine prochaine lors du Conseil Mondial.

Michelin, le farouche concurrent de Bridgestone entre 2001 et 2066, était le seul opposant sérieux face à Pirelli.

Le fait que Pirelli ait reçu le soutien de la majorité des équipes est une surprise, pas seulement parce que Pirelli est absent de la F1 depuis 1991, mais parce que le temps de développement d'ici 2011 est très court. Beaucoup de critiques ont également émergé sur la marque italienne de la part du championnat Superbike et du rallye.

Le fabricant italien fournit les pneus pour la catégorie GP3 et espère obtenir le contrat pour la catégorie GP2 à partir de 2011.

"Cela (les critiques) n'a aucun sens," explique Gerhard Berger à Auto Motor und Sport, qui a remporté le premier grand prix pour Pirelli en 1986 au Mexique au volant d'une Benetton.

"Pirelli équipe les voitures sportives les plus rapides au monde. Il y a aussi des personnes de la Formule Un qui ont remporté des succès avec Pirelli," ajoute l'Autrichien.

La dernière victoire en grand prix de Pirelli remonte à 1991, avec Nelson Piquet (père) à Montréal au volant d'une Benetton.

Lors de sa récente visite sur le grand prix du Canada, le responsable des sports mécaniques, Paul Hembery, avait refusé de commenter.

Gerhard Berger au volant de la Benetton en 1986