Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Les déclarations chocs de Nelson Piquet

F1: Les déclarations chocs de Nelson Piquet

Par ,

Dans une déclaration assermentée, Nelsinho Piquet, fils du triple champion du monde Nelson Piquet, a affirmé que Pat Symonds, patron de l’ingénierie chez Renault, lui a dit « d’être prudent » en provoquant un accident durant le Grand Prix de Singapour l’an dernier.

Piquet a ajouté que Flavio Briatore lui avait simplement dit « merci » après la course, remportée par son coéquipier, Fernando Alonso.

La FIA désire maintenant savoir si Piquet a affectivement provoqué volontairement cet accident dans le but d’aider Alonso, et améliorer son sort au sein de l’écurie Renault.

Piquet a donc été interrogé par des membres de la FIA, dont Alan Donnely, et par l’agence Quest, et sa déclaration a été assermentée.

Piquet raconte : « En présence de M. Briatore, M. Symonds m’a demandé si je voulais bien sacrifier ma course pour le bien de l’écurie en causant une intervention de la Voiture sécurité ».

Piquet ajoute que jamais la question de sécurité des autres pilotes, des commissaires de piste et du public n’avait été abordée. Sauf que Symonds lui a dit « d’être prudent ».

Piquet a ajouté que « M. Symonds m’a pris à part et m’a expliqué dans quel virage je devais avoir mon accident et à quel tour il devait survenir. Son coéquipier, M. Fernando Alonso, devait prendre le départ avec peu d’essence, ravitailler tôt durant la course, puis je devais avoir mon accident pour provoquer l’intervention de la Voiture de sécurité ».

Le jeune Brésilien précise qu’il a provoqué l’accident en ne relâchant pas l’accélérateur en sortie de virage. Il a précisé que son ingénieur de piste avait trouvé cet accident un peu bizarre.

« Un ingénieur curieux aurait vite découvert, en regardant la télémesure de la voiture, que j’avais provoqué l’accident intentionnellement, car j’ai continué à appuyer sur l’accélérateur alors que la voiture était en travers. Normalement, si on perd le contrôle, on saute sur les freins, ce que je n’ai pas fait ».

Fernando Alonso a dit avoir été estomaqué d’apprendre que la FIA avait instauré une investigation. Il affirme n’avoir jamais su ce qui s’était tramé en coulisses, si cela est vrai.

« Je suis très surpris. Je ne peux imaginer ces choses et ces situations. C’est quelque chose qui ne m’a jamais traversé l’esprit, » de dire Alonso.




photo:FOM TV footage