Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Les deux écuries suspendues demandent de rejoindre la FOTA

F1: Les deux écuries suspendues demandent de rejoindre la FOTA

Par ,

D'après GMM

Adam Parr de l'écurie Williams demande à la FOTA d'accepter que les deux écuries dissidentes, la sienne et Force India, soient reprises dans ses rangs.

Les deux équipes avaient été exclues des rangs de la FOTA pour s'être inscrites au Championnat du monde de Formule 1 de 2010 alors que l'association avait pourtant ordonné à ses membres de rester unis et de ne pas s'engager.

Chef de la direction de Willams, Parr espère que la FOTA acceptera le retour des deux écuries.

« Je l'espère. Je crois que c'est quelque chose que tout le monde aimerait voir se réaliser. Il est essentiel que nous, ainsi que Force India et les trois nouvelles écuries, prenions part aux discussions ».

La FOTA tiendra une réunion jeudi à Bologne en Italie, puis informera les médias de ses suggestions destinées à réduire les coûts en F1, en remplacement du fameux plafond budgétaire que tentait d'imposer la FIA.

Les écuries Williams, Force India, Manor, Campos et US F1, se sont inscrites pour courir sous la gouvernance du plafond budgétaire, mais les grandes écuries ont obtenues qu'elles décident elles-mêmes des réductions à appliquer afin de réduire les budgets.

La FOTA a indiqué que les budgets reveindraient à ceux qui éaient en vigueur au début des années 90.

Les équipes d'usine sont aussi accepté de « porter assistance technique aux nouvelles équipes qui se sont inscrites au championnat de 2010 ».

Parr a déclaré vouloir en savoir plus les moyens qui seront mis en place pour réduire les coûts.

La FOTA devra aussi faire face à un autre problème : celui causé par le retour du moteur Cosworth.

Les trois nouvelles écuries de F1 seront motorisées par Cosworth qui leur offrira un V8 à coût réduit. Toutefois, ces équipes pensent que le Cosworth, le bloc de la saison 2006 remis à jour, devrait pouvoir tourner plus vite que le régime maximal prescrit de 18 000 tours/minute. Ce à quoi les équipes de la FOTA s'opposent.

« La base de ce moteur date de quatre ans. Sa consommation d'essence est nettement plus élevée que celle des autres moteurs. Ceci constituera un net désavantage de poids d'essence embarquée, » a souligné Max Mosley au magazine Auto Motor und Sport.
photo:Williams