Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Les tensions politiques ne menacent pas le grand prix de Corée indiquent les organisateurs

F1: Les tensions politiques ne menacent pas le grand prix de Corée indiquent les organisateurs

Par ,

D'après GMM

Les organisateurs du grand prix de Corée, qui doit se dérouler pour la première fois en octobre prochain, minimisent les nouvelles craintes d'annulation de l'événement.

Bernie Ecclestone a récemment vérifié l'avancée des travaux du circuit de Yeongam et dément les rumeurs que la construction ne soit pas terminée à temps.

Cependant les tensions politiques entre la Corée du Sud et du Nord ont repris, suite au coulage d'un navire et aux menaces de guerre de la Corée du Nord.

En Turquie Bernie Ecclestone déclarait alors : "Évidemment s'il y a une guerre, nous n'irons pas."

Les derniers développements viennent des Nations Unies où l'ambassadeur de la Corée du Nord, lors d'une conférence, a menacé d'une action militaire si les Nations Unies condamne le coulage du navire.

Sin Son Ho déclare : "Notre peuple et notre armée rétorqueront sans pitié à nos agresseurs si leurs provocations continuent malgré nos avertissements répétés."

Beaucoup de sources indiquent que la tension ralentit la construction du circuit de 5.62 kilomètres, tandis que les équipes n'ont toujours pas prévu leur transport ni même réservé leur hébergement.

Cependant dans un communiqué, le promoteur de la course, Korea Auto Valley Operation (KAVO) dément toutes ces spéculations.

"Nous sommes extrêmement satisfaits des avancées du circuit, des infrastructures, et de la préparation du grand prix. Le calendrier de la construction est maintenu avec une fin cet été, et nous ne rencontrons aucun obstacle, qu'il soit politique ou logistique," explique le dirigeant Yung Cho Chung.