Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Lewis Hamilton n'est pas intéressé par le NASCAR

F1: Lewis Hamilton n'est pas intéressé par le NASCAR

Par ,

L’ancien Champion du monde de Formule 1, Lewis Hamilton, a tenu à préciser que son essai d’un bolide de la Coupe Sprint de NASCAR l’été prochain ne pouvait pas constituer une indication de son désir de courir un jour dans cette discipline.

Cet été, Lewis Hamilton essaiera la Chevrolet Impala No. 14 du double champion Tony Stewart tandis que celui qu’on surnomme « Smoke » tentera de se glisser dans le cockpit étriqué de la McLaren-Mercedes 2008 de Hamilton.

Cet échange de voiture très médiatisé aura lieu sur le magnifique tracé de Watkins Glen dans l’état de New York.

Jeff Gordon au volant de la Williams-BMW et Juan Pablo Montoya aux commandes de la Chevrolet en 2003. (Photo: nascar.com)

Cette confrontation rappellera celle effectuée par Jeff Gordon et Juan Pablo Montoya à Indianapolis en 2003, alors que ce dernier courait encore en F1.

À cette occasion, Montoya avait piloté la Chevrolet NASCAR de Gordon tandis que l’Américain avait piloté la Williams-BMW sans être ridicule, car l’Américain n’avait été qu’une seconde plus lent que Montoya.

L’affrontement Hamilton-Stewart a été arrangé par Mobil 1, commanditaire des deux pilotes.

Fait intéressant, un autre pilote NASCAR, Kyle Busch, devait essayer une Toyota de F1 sur le circuit de Fuji le 23 novembre 2008. L’essai a malheureusement dû être annulé quand NASCAR a exigé à Busch d’assister au banquet de fin de saison au lieu de se rendre au Japon. L’événement n’a donc jamais eu lieu.

Hamilton, 26 ans, a clairement précisé qu’il s’intéressait peu au NASCAR, pourtant la forme de courses automobiles la plus populaire aux États-Unis.

Parlant à des journalistes dans le sud de la Grande-Bretagne, Hamilton a déclaré : « Pour dire vrai, je ne suis pas très intéressé par cette série ».

« J’ai vu le volant de la voiture et ce n’était pas impressionnant, » a-t-il déclaré à propos de la Chevrolet de Stewart.

« Ce n’est pas technologiquement très avancé. Mais j’ai toutefois beaucoup de respect pour les pilotes qui courent dans cette discipline, » de conclure Hamilton.