Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: McLaren voudrait placer Kevin Magnussen dans une petite équipe

F1: McLaren voudrait placer Kevin Magnussen dans une petite équipe

Par ,

Pilote de Formule Renault 3.5 et membre du programme de développement McLaren, Kevin Magnussen pourrait peut-être se retrouver chez Marussia la saison prochaine.

John Booth a indiqué plus tôt cette semaine désirer conserver ses pilotes actuels, Jules Bianchi et Max Chilton, la saison prochaine.

Mais la petite écurie, financée par l’entreprise russe Marussia, parvient à survivre grâce à des montages financiers impliquant directement les pilotes.

Voici donc où intervient Kevin Magnussen, le fils de Jan Magnussen, ancien pilote de F1, notamment chez McLaren.

Magnussen a été impressionnant lors des essais jeunes pilotes à Silverstone aux commandes de la McLaren 2013.

F1 McLaren Kevin Magnussen
Kevin Magnussen à Silverstone. (Photo: McLaren F1 Team)

Martin Whitmarsh a même déclaré que le jeune Danois de 20 ans méritait de conduire en F1 la saison prochaine.

Le magazine allemand Auto Motor und Sport écrit que Whitmarsh désire trouver une place en F1 pour Magnussen « aussi rapidement que la saison prochaine afin de lui donner une première saison d’entraînement sans pression ».

Whitmarsh sais trop bien que Jenson Button ne restera pas encore très longtemps en F1 et il doit lui trouver un remplaçant.

« Il n’existe que peu de choix (pour Magnussen). La seule véritable possibilité est Marussia », écrit Michael Schmidt.

McLaren travaille avec Marussia sur le plan technique, et lui loue sa soufflerie ainsi que son simulateur de pilotage.

Si Magnussen va chez Marussia, qu’arrivera-t-il de Jules Bianchi ?

Bianchi est membre du programme de formation des pilotes Ferrari et est sous la supervision de Lucas Baldisseri. Ce dernier assure que le jeune Français est désormais mûr pour passer à une écurie plus importante en 2014.

F1 Jules Bianchi Marussia
Jules Bianchi. (Photo: Marussia F1 Team)

« Jules est passé à la F1 sans problème. Il est devenu la référence de l’écurie (Marussia), et il a de plus en plus confiance en lui en piste », de dire Baldisseri dans une interview publiée sur le site web de Ferrari.

« Je considère que c’est une amélioration notoire, surtout en Formule 1. Nous avons récemment passé du temps ensemble à Maranello afin d’évaluer son travail. Nous allons continuer à travailler sur la gestion du stress ; un domaine où il a effectué de gros progrès, même s’il doit encore s’améliorer. De toute évidence, Jules n'est pas dans une situation où il peut se battre dans le milieu du peloton mais pour l’avenir, il sera intéressant de voir s'il aura de la constance dans sa carrière en F1 et quel potentiel il aura avec son équipe », a ajouté Luca Baldisserri.