Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Michael Schumacher parle de son avenir, de Ferrari et de l'Autriche

F1: Michael Schumacher parle de son avenir, de Ferrari et de l'Autriche

Par ,

Adapté de GMM

Michael Schumacher annonce qu'il ne s'est pas encore décidé sur son avenir après l'expiration de son contrat de pilote Mercedes fin 2012.

Il était murmuré récemment que l'Allemand était prêt à discuter une prolongation de contrat, mais il explique aux journalistes en Turquie qu'il n'a encore aucun projet pour après 2012.

Revenu avec Mercedes pour trois saisons, le septuple champion du monde confie aux correspondants de O Estado de S.Paulo, L'Equipe, Daily Express, La Gazzetta dello Sport et El Pais : « C'est exactement comme lorsque je me suis arrêté en 2006, je n'y ai pas encore pensé. Vraiment, je ne sais pas ».

Michael Schumacher au volant de la Mercedes W02 - Photo: WRi2


« J'ai plusieurs passions, j'ai ma famille. Je ne me vois pas travailler dans une équipe de Formule Un à part pour piloter, ce que j'aime profondément. Ma passion pour la compétition est toujours très présente », ajoute l'Allemand.

Pointant 2002 comme la plus belle période de sa carrière, Michael Schumacher reconnaît qu'il n'est plus aussi bon à 42 ans.

Le pilote Mercedes précise : « Si vous me demandez si je suis le même, la réponse est probablement non. Mais le succès que j'ai eu est peut-être parce que je suis une exception. Probablement que je suis toujours une exception de faire ce que je fais à mon âge. Si la Formule Un était devenue dix secondes plus rapide (par tour), ce ne serait pas le cas. Mais heureusement non. Demandez aux préparateurs physiques et aux pilotes, ils vont diront unanimement que je suis toujours au niveau ».

Parlant de 2002, Michael Schumacher serait heureux que la Formule Un retourne sur le A1-Ring.

Le podium de 2002 est encore dans toutes les mémoires, lorsque Schumacher avait été sifflé pour avoir hérité de la victoire de Rubens Barrichello, son coéquipier d'alors chez Ferrari.

Cependant l'Allemand explique : « J'ai toujours aimé rouler à Zeltweg, depuis mes premiers temps en Formule Ford, F3 et ensuite en F1. J'aime beaucoup le circuit et c'est une bonne chose que d'avoir conservé le tracé ».