Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Monisha Kaltenborn soulagée du retour en force de Sauber

F1: Monisha Kaltenborn soulagée du retour en force de Sauber

Par ,

Depuis le Grand Prix d’Italie à Monza, l’écurie de Formule 1 Sauber a démontré un net gain de performance, comptant 38 points lors des quatre dernières courses.

L’écurie suisse figure actuellement en 7e place au championnat des constructeurs.

Monisha Kaltenborn, la directrice générale de l’écurie, explique pourquoi le début de la saison 2013 a été si difficile.

« Notre dispositif de sortie latérale d’échappements de l’an dernier fut un succès. Mais pour la C32 de 2013, nos ingénieurs ont voulu introduire un concept différent qui, en théorie, devait procurer un gain de performance », de dire Kaltenborn.

« Toutefois, dans la réalité, ce fut tout autrement. Nous nous sommes rendus compte à Melbourne que les modifications apportées à la voiture ne donnaient pas les résultats espérés. Puis, nos ingénieurs ont pris du temps à comprendre pourquoi l’équilibre aérodynamique de la voiture n’était pas stable, surtout en phases de freinage et de braquage initial en virage », a-t-elle expliqué.

F1 Sauber C32-Ferrari Nico Hulkenberg
Nico Hülkenberg, Sauber C32-Ferrari. (Photo: WRi2)

Les ingénieurs sont parvenus à mettre le doigt sur le problème et à produire des pièces modifiées pour le Grand Prix de Hongrie.

« Nous avons installé de nouveaux échappements en Hongrie. Nous avons immédiatement constaté une amélioration des performances. Évidemment, nous avons pris un peu de temps à les exploiter correctement. De plus, nous avons continué à mieux comprendre le fonctionnement de la C32, ce qui nous a aidé à trouver de meilleurs réglages », de poursuivre Kaltenborn.

L’arrivée de pneus modifiés en Hongrie a semble-t-il aussi aidé à améliorer les performances de la Sauber-Ferrari.

« Il n’est pas facile d’isoler un seul facteur, car nous avons installé plusieurs modifications sur la voiture à ce moment-là. Toutefois, je crois que les nouveaux pneus nous ont généralement aidé, ce qui fut l’inverse l’an dernier », de préciser la directrice générale.

La diplômée du London School of Economics a ajouté que l’écurie n’avait jamais songé à stopper le développement de la C32 afin de consacrer ses efforts sur la nouvelle voiture turbo de 2014.

« Abandonner le développement de la voiture actuelle n’a jamais été considéré. Nous voulions absolument la faire progresser afin de gagner des places au championnat des constructeurs. De plus, ce que nous apprenons actuellement nous aide à la conception de la future monoplace », a-t-elle expliqué.