Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Red Bull pousse Renault à se séparer de Lotus

F1: Red Bull pousse Renault à se séparer de Lotus

Par ,

D'après GMM

Christian Horner travaille avec Renault pour se séparer de l'équipe Lotus pour la saison 2015.

L'équipe d'Enstone vit une saison catastrophique avec Renault en terme de performances et de fiabilité, cependant le possible changement pour Mercedes viendrait d'ailleurs.

Red Bull a également souffert avec l'unité de puissance Renault, mais l'équipe quadruple championne du monde en titre a réagi en mettant une pression énorme sur le motoriste français.

De retour à la direction de Renault, Cyril Abiteboul met en place une nouvelle structure pour 2015 et au-delà. Un moyen pour Red Bull de « se débarrasser » de Lotus.

Le Dr Helmut Marko de Red Bull expliquait récemment que Renault avait fait une grosse erreur en essayant de traiter Red Bull et Lotus à égalité en 2014.

Avoir préparé « une version différente » de l'unité de puissance pour Lotus « a pris beaucoup de ressources à Renault et empêché le développement » du moteur.

F1 Lotus Renault
Le partenariat Lotus-Renault devrait s'arrêter en fin de saison. (Photo: WRi2)

L'équipe Lotus n'a pas encore confirmé son changement de motoriste, mais Red Bull s'en occupe de son côté.

« Je pense que nous avons de bonnes choses en préparation. Nous travaillons encore plus étroitement avec Renault depuis le changement de dirigeant. Nous avons une très bonne relation de travail avec Renault et je pense que Cyril fait un excellent travail », de dire Christian Horner sur le site officiel de la F1.

« Nous sommes beaucoup plus impliqués, aussi similaire que si nous étions une équipe interne », d'ajouter le directeur général de Red Bull.

Red Bull sera donc l'équipe principale de Renault en 2015, avec une version client pour Toro Rosso et Caterham, qui utilisent la partie arrière de Red Bull, y compris les boîtes de vitesses.

« Toute l'attention sera sur Red Bull Racing, puis un moteur client pour Toro Rosso. Bien évidemment, cela fera une différence. Ce sera positif pour nous et c'est logique pour Renault », de confirmer Christian Horner.