Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: USF1 veut Kyle Busch dans sa monoplace en 2011

F1: USF1 veut Kyle Busch dans sa monoplace en 2011

Par ,

D'après GMM

Peter Windsor nomme le pilote NascarKyle Busch comme le pilote idéal pour l'équipe USF1 en 2011.

Le copropriétaire de l'écurie avec Ken Anderson explique qu'il donne l'état des avancées de l'équipe au pilote natif de Las Vegas "pratiquement quotidiennement".

Dans le quotidien USA Today, Peter Windsor déclare : "À la place de Kyle, je me dirais, et c'est tout à fait normal ; ouais ces gars parlent beaucoup, attendons de voir ce qu'ils font, de voir à quoi ressemble la voiture, de voir les résultats en course."

Peter Windsor révèle qu'il a déjà rencontré les gestionnaires de Kyle Busch, et est confiant que son talent puisse s'exprimer en Formule Un.

"S'il veut venir avec nous l'an prochain effectuer des démonstrations dans notre voiture aux Etats-Unis, il est le bienvenue," ajoute le patron de l'équipe.

Kyle Busch est sous contrat avec l'équipe de Sprint Cup Joe Gibbs Racing jusqu'à la fin 2010.

Le fils de Michael, pilote McLaren en 1993, et petit-fils de Mario, champion du monde de F1 en 1978, Marco Andretti a été en contact avec USF1, mais l'équipe planifie ses débuts en 2010 sans un pilote Nord-Américain.

"Ce n'est pas parce que je ne l'estime pas capable, mais je ne pense pas qu'il serait le bon pilote en cette période, ou encore que nous ne sommes pas la bonne équipe pour lui," conclu Peter Windsor.


Cependant, les rumeurs négatives persistent autour de cette nouvelle équipe USF1.

Selon Auto Motor und Sport, le pilote autrichien Alex Wurz fortement pressenti pour 2010, n'y croit plus et abandonne cette opportunité.

Le magazine allemand rapporte que l'équipe de Charlotte veut finaliser un contrat avec le motoriste Cosworth, alors que les 60 salariés sont toujours employés sur un contrat mensuel.

De plus, à l'exception de Chad Hurley, aucun soutien financier n'a été confirmé. Le fondateur de YouTube explique dans le USA Today : "Nous trouverons les moyens de faire une grande chose avec l'équipe. Les retours ne seront pas évidents les premières années, mais je ne m'engage pas sur le court-terme. Nous parlons d'un plan sur 20 ans," ajoute Chad Hurley.