Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Williams est à l'origine de la Directive Technique 15 de la FIA

F1: Williams est à l'origine de la Directive Technique 15 de la FIA

Par ,

D'après GMM

C'est en fait l'équipe Williams qui a poussé la FIA à limiter le souffle des échappements dans les diffuseurs lorsque le pilote n'accélère pas.

Alors que les soupçons se portaient vers Marussia Virgin, d'avoir dénoncé ce développement complexe des échappements, Auto Motor und Sport révèle que c'est Williams qui a fait pression auprès de la fédération.

À partir de juin, le souffle des échappements dans le diffuseur sera limité à 10 pour cent de gaz et Autosprint indique que les diffuseurs soufflés pourraient tout simplement être interdits pour 2012.

Il ne faisait aucun doute que la FIA avait été poussée par une équipe pour se pencher sur cette règlementation technique. L'équipe Marussia Virgin était suspectée, « mais c'était Williams », rapporte le magazine allemand.

John Booth, directeur principal de Marussia Virgin, indique à Reuters : « Une interdiction... nous aurait moins affectés que les grosses équipes, car nous sommes encore loin dans la cartographie moteur ».

Cosworth, motoriste de Williams et Marussia Virgin, souffre par rapport à ses rivaux dans cette cartographie moteur lorsque le pilote ne touche plus à l'accélérateur.

Adrian Newey explique que l'interdiction affectera toutes les équipes de pointes mais pas de façon égale.

« Chacun a sa technologie et les solutions d'échappements sont très similaires. Je ne peux pas dire si l'interdiction sera un avantage ou un désavantage (pour Red Bull) », affirme le concepteur des Red Bull.

Adrian Newey ajoute : « Cela ne concerne pas seulement le motoriste, nous devons adapter le châssis également. Si les gaz d'échappements ne peuvent plus souffler de manière constante, cela va avoir une influence significative sur l'équilibre (de la voiture) ».

Ross Brawn, directeur de Mercedes et passionné des diffuseurs soufflés, se dit aussi déçu : « Les équipes et les ingénieurs des constructeurs ont investi énormément d'argent dans cette technologie qui se trouve maintenant jetée par la fenêtre ».