Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F2: La mort de Henry Surtees ne serait pas due à une erreur de conception de la voiture

F2: La mort de Henry Surtees ne serait pas due à une erreur de conception de la voiture

Par ,

D’après GMM

L’ancien pilote de Formule 1, Jonathan Palmer, directeur et organisateur du Championnat de Formule 2, a été fortement ébranlé par la mort tragique du jeune pilote de 18 ans, Henry Surtees, lors de la 2e course tenue à Brand Hatch dimanche dernier.


Surtees a été violemment frappé sur le casque par une roue qui s’était détachée d’une monoplace sortie de piste devant lui.

Jonathan Palmer a immédiatement réfuté les allégations qui veulent que la mort du fils de John Surtees ait été causée par les faibles standards de conception et de fabrication de ces monoplaces.

La Formule 2, une série où les coûts sont sévèrement contrôlés, met en piste des voitures monotypes, conçues et fabriquées par l’écurie Williams de Formule 1 dans ses ateliers de Grove en Grande-Bretagne.

Certaines rumeurs indiquaient dimanche que l’accident était le résultat de l’absence de câbles de retenue des roues fabriqués en Zylon, comme on en retrouve en F1. Mais Palmer a indiqué que ses voitures respectent les niveaux de sécurité F1 2005 de la FIA.

« Comme c’est le cas en F1, les câbles ne peuvent apporter une garantie infaillible qu’une roue ne pourra se détacher lors d’un accident, » a déclaré Palmer, dont la compagnie, Motorsport Vision, organise le championnat de F2.

La FIA a aussi confirmé que la voiture de F2, conçue par l’équipe de Patrick Head de Williams, est conforme aux standards de la F1 avec une série de tests d’écrasement, des protections de cockpit en mousse et des câbles de retenue des roues.

Palmer a précisé qu’une enquête avait commencé. Mais les experts s’entendent déjà à dire que l’accident tragique est le résultat de circonstances imprévisibles et non pas dû à des standards trop bas d’une série qui se veut « économique ».

« Dans une monoplace, la tête est inévitablement exposée aux risques extérieurs, quoi que limités, d’un impact avec une autre voiture ou une pièce, » de dire Palmer.

Palmer termine en indiquant que les membres de l’écurie Williams, directement touchés lors de la mort tragique d’Ayrton Senna en 1994, sont « énormément attristés, dépités et désemparés » par la tragédie qui touche la famille Surtees.




photo:Formula 2 Series