Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Achat du groupe FCA : rumeurs démenties par Hyundai

Les longs week-ends nous permettent parfois d’assister à d’intéressants rebondissements. Alors qu’on se préparait à prendre congé vendredi dernier, on a commencé à entendre à travers les branches que Hyundai planifiait en coulisse l’achat du groupe FCA (Fiat Chrysler Automobiles), ou du moins anticipait une forme de partenariat avec le fabricant italo-américain. 

Puis, lundi, de fermes démentis ont été émis par la firme coréenne qui affirmait, via un porte-parole, que les rumeurs étaient « totalement sans fondements ». 

On n’a donc rien d’officiel à vous annoncer, mais puisque ce n’est pas la première fois qu’on entend parler d’un rachat du groupe FCA par le géant coréen Hyundai, il y a lieu de s’y intéresser. 

Ce qui a mis le feu aux poudres la semaine dernière, c’est qu’un membre du personnel de Hyundai a prétendu que son employeur avait élaboré une stratégie pour faire l’acquisition de FCA au rabais, prédisant que les actions de l’entreprise allaient chuter parce que celle-ci n’avait pas de nouveaux modèles à présenter, que les technologies qu’elle avançait étaient médiocres et qu’elle n’avait pas réussi à développer une approche viable en matière de véhicules électriques. 

Certains de ses arguments peuvent sembler un peu faibles, mais d’autres ne sont pas dénuées de fondements. 

Surtout, c’est que tout cela nous renvoie à des rumeurs de fusion entre les deux groupes, rumeurs qui nous ramènent à l’année 2017. 

Selon ce qu’on laissait croire la semaine dernière, le chef de la direction de Hyundai attendrait le moment opportun afin de déposer une offre, moment qui pourrait coïncider avec le départ du grand patron de FCA, Sergio Marchionne. Sachant que le gestionnaire va quitter son poste en mai 2019, une éventuelle proposition pourrait survenir autour de cette période. 

Et ce qui alimente le tout, ce sont les raisons logiques que l’on retrouve derrière une telle association. D’un côté, FCA aurait accès à des plateformes plus modernes et à une technologie plus avancée en matière d’électrification, sans compter que la porte du marché asiatique lui serait grande ouverte. En revanche, Hyundai toucherait à une expertise qui lui échappe encore, soit celles reliées aux camionnettes et aux véhicules 4X4 (on parle du Wrangler, évidemment). 

Voilà pourquoi chaque rumeur qui associe Hyundai à FCA est d’intérêt. Et, comme on le dit souvent, il n’y a pas de fumée sans feu. 

Et, enfin, n’oubliez jamais que Hyundai nourrit de grandes ambitions quant à son rôle à travers la planète. En mettant la main sur le groupe FCA, elle deviendrait une maison plus importante et imposante que Volkswagen. 

Simplement pour ça, la situation doit être suivie de près.