Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Ferrari FF 2012 : aperçu

Ferrari FF 2012 : aperçu

Par ,

Dévoilée au Salon de l'auto de Genève 2011, la Ferrari FF a défrayé les manchettes et fasciné tout un public. Qu'on l'aime ou qu'on l'adore – où exactement se trouve la ligne entre une humble familiale et un élégant coupé à hayon? – la dernière création du fabricant de Maranello ne laisse aucunement indifférent.

Dévoilée au Salon de l'auto de Genève 2011, la Ferrari FF a défrayé les manchettes et fasciné tout un public. (Photo: Ferrari)

Appelée à remplacer la vieillissante 612 Scaglietti, celle dont les lettres signifient « Ferrari Four » (quatre roues motrices et quatre places, dans une configuration 2+2) est plus qu'une bombe stylisée; elle présente un lot d'innovations sophistiquées, à commencer par le système breveté de traction intégrale de Ferrari. La compagnie le dit 50 % plus léger qu'un système conventionnel et caractérisé par une répartition du couple de 47/53 (avant/arrière).

C'est le premier modèle à quatre roues motrices qui porte le fameux emblème de l'étalon cabré et probablement le plus loin que Ferrari soit allée pour rendre ses voitures sport exotiques davantage pratiques et conviviales au quotidien.

Cela dit, il y a autre chose qui attire plus l'attention. Avouons-le, pour les puristes de la marque, l'idée même d'un bolide à quatre places qui adopte de très légers airs de familiale constitue un sacrilège. Pourtant, ce n'est pas la première fois que Ferrari explore ce créneau : la 365 GTB/4 1968 imaginée par Pininfarina a vu son design passer à l'histoire.

Clairement, la FF 2012 vise à contrecarrer les nouvelles sportives à la polyvalence accrue que sont l'Aston Martin Rapide et la Porsche Panamera. Elle propose un volume de chargement très généreux selon les standards de Ferrari, soit 450 litres avec les dossiers arrière relevés et pas moins de 800 litres une fois ces derniers rabattus. L'habitacle aux nombreuses garnitures luxueuses se présente avec un choix de six teintes et des matériaux à la fine pointe. Les quatre sièges individuels se composent de magnésium léger et le riche cuir qui les recouvre a été spécialement adouci pour plus de confort. Côté divertissement, on y retrouve un système audio-vidéo (TV et DVD) avec deux moniteurs ainsi qu'une chaîne de son ambiophonique de 1280 watts à 16 haut-parleurs.

Au-delà de son style inhabituel (rappelez-vous comment la Panamera a aussi engendré des réactions mitigées), il est clair que la FF possède le cœur et l'âme d'une vraie Ferrari.

L'habitacle aux nombreuses garnitures luxueuses se présente avec un choix de six teintes et des matériaux à la fine pointe. (Photo: Ferrari)