Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Fisker : le Département de l'Énergie mis en cause ?

Fisker : le Département de l'Énergie mis en cause ?

Par ,

Un rapport publié hier par PrivCo, une entreprise spécialisée dans les compagnies en grandes difficultés financières, laisse entendre que le Département américain de l’Énergie (DoE) savait depuis décembre 2010 que Fisker ne rencontrait pas les objectifs requis pour continuer à recevoir un prêt. Or, le DoE n’a coupé les vivres au constructeur qu’en juin 2011.

Plus encore, le DoE n’aurait pas avisé les futurs investisseurs que Fisker était en défaut de paiement et qu’elle n’avait plus accès au reste du prêt, de l’ordre de 336,4 millions US.

Sam Hamadeh, de PrivCo, parle « d’erreur » de la part du DoE dans l’attribution de ce prêt. Ce que le DoE a nié en bloc, alléguant que les « versements ont été suspendus en 2011 dès que Fisker s’est retrouvée en défaut de paiement ».

PrivCo soutient que pour chaque véhicule produit et vendu au prix de 103 000 $ US, Fisker a dépensé 660 000 $, pour un total de 1,3 milliard de dollars de deniers publics et d’argent provenant de capital de risque. La Chambre américaine ouvrira une enquête le 24 avril sur les conditions d’attribution du prêt et sur les finances de Fisker.

L’agence Reuters affirme que depuis 2005, « Fisker a amassé 1,4 milliard de dollars de différents investisseurs tels que Leonardo di Caprio et Kleiner Perkins, en plus d’obtenir un prêt de 529 millions du DoE. Par la suite, Fisker s’est retrouvée en défaut de paiement à 4 reprises distinctes envers différents fournisseurs, a dépensé 535 000 $ pour un site Web, a été poursuivie par ses propres employés, a été évincée de son lieu d’affaires principal, pour être finalement sous enquête gouvernementale- apparemment pour son incroyable capacité à brûler un milliard de dollars, en n’ayant pu construire que quelques milliers de voitures. »

Rappelons que Fisker doit effectuer un remboursement de 10 millions au DEO au plus tard le 22 avril.

Source: Reuters