Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Ford améliore ses transmissions pour 2010

Ford améliore ses transmissions pour 2010

Par ,

Pour l’année modèle 2010, Ford a annoncé 30 nouvelles initiatives en matière de transmission mondialement, dont 22 en Amérique du Nord seulement.

Le nouveau V6 EcoBoost de 3,5 litres

Nous vous avons déjà parlé du nouveau V6 EcoBoost de 3,5 litres, du futur quatre cylindres en ligne EcoBoost de 2,0 litres, de la boîte Powershift à six rapports à double embrayage, de nouvelles boîtes automatiques à six vitesses et de l’évolution du système hybride des Fusion et Escape.

Voici d’autres nouveautés 2010 dignes de mention…

La distribution à programme variable actionnée par le couple de l’arbre à cames
Le V6 Duratec de 3,0 litres animant les véhicules 2010 fait appel à la première application de la distribution à programme variable actionnée par le couple de l’arbre à cames de l’industrie. L’ingénieur Ford Steve Wilkie nous a expliqué que le système est plus économique, car il ne nécessite pas de grosses pompes à huile. Les systèmes traditionnels actionnés par la pression de l’huile doivent vider et remplir des aubes, nécessitant de robustes pompes à huile. Au lieu d’actionner l’arbre à cames à l’aide de la pression de l’huile, le système utilise l’énergie de torsion déjà présente dans le moteur, la temporisant en activant hydrauliquement l’aube appropriée. Le débit d’huile est ainsi maintenu.

« Bref, nous avons créé un cliquet hydraulique », a conclu Wilkie.

Le Duratec de 3,0 litres est également offert pour la première fois en version à carburant mixte (Flex-Fuel) : il peut carburer à l’essence, à l’éthanol E85 ou à un mélange des deux.

Le dispositif de coupe des gaz en décélération

On a rafraîchi le quatre cylindres en ligne de 2,5 litres plus tôt cette année (à partir du quatre cylindres en ligne Duratec de 2,3 litres précédent), et le dispositif de coupe des gaz en décélération (Advanced Deceleration Fuel Shut Off) en est une des nouvelles technologies.

« Lorsque vous roulez en roue libre et lâchez l’accélérateur, nous désactivons les injecteurs de carburant de façon si fluide que vous ne vous en rendez même pas compte », note un ingénieur de Ford avec qui nous avons discuté lors d’une présentation des modèles Ford 2010 pour la presse tenue à Dearborn, au Michigan, le 21 juillet dernier.

Cela se traduit par une économie de carburant de 1 %, et on n’a pas eu besoin de créer de nouvelles pièces pour la réaliser : tout a été accompli en modifiant les programmes.

Il a ajouté que même s’il ne s’agit pas d’une idée totalement originale, la clé fut de l’intégrer de façon si efficace et d’en permettre le fonctionnement dans un plus grand nombre de situations.

« C’est facile de simplement les désactiver et les réactiver, mais l’opération devient saccadée. »

Le système a fait son apparition sur les Flex et F-150 2009. « Nous l’intégrons dans tous les nouveaux produits que nous lançons. Ce n’est qu’une initiative parmi tant d’autres qui nous permettent d’atteindre les cotes de consommation que vous voyez aujourd’hui. »

La distribution à programme variable actionnée par le couple de l’arbre à cames