Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Ford lancera trois nouveaux moteurs EcoBoost d'ici la fin de 2010

Ford lancera trois nouveaux moteurs EcoBoost d'ici la fin de 2010

Par ,

DÉTROIT — Ford a annoncé aujourd’hui que trois nouveaux moteurs utilisant la technologie brevetée EcoBoost seront mis en marché d’ici la fin de 2010. Dans trois ans, Ford s’attend à produire environ 1,5 million de moteurs EcoBoost à la grandeur du globe, soit 200 000 de plus que prévu au départ.

Photo: Ford

Selon le plan de la compagnie, 80 % des modèles mondiaux et 90 % des modèles nord-américains seront disponibles avec EcoBoost. Environ la moitié des moteurs qui seront fabriqués (750 000) devraient être vendus en Amérique du Nord, les autres prenant le chemin de l’Europe, de l’Amérique du Sud et de l’Asie/Pacifique.

«Notre priorité est l’implantation de technologies durables qui peuvent alimenter non pas des milliers mais bien des millions de véhicules. Voilà comment Ford fera une réelle différence», soutient Barb Samardzich, vice-présidente de l’ingénierie des groupes motopropulseurs chez Ford.

Samardzich détaillera les plans de production des moteurs EcoBoost et présentera les trois nouveaux lors d’une adresse devant la Société des ingénieurs de l’automobile (SAE), réunie en congrès mondial.

Les trois nouveaux moteurs EcoBoost sont :

*
4 cylindres de 1,6 litre pour la C-Max européenne. Il promet des accélérations rapides et une économie de carburant inégalée dans la catégorie.
*
4 cylindres de 2,0 litres pour les Ford Explorer et Edge de prochaine génération. Il promet une performance digne d’un V6 et une économie de carburant inégalée dans la catégorie.
*
V6 de 3,5 litres pour le F-150, adapté pour des modèles à roues motrices arrière. Il promet une puissance et une capacité de remorquage dignes d’un V8 ainsi qu’une économie de carburant inégalée dans la catégorie.

Ces trois nouveaux moteurs augmenteront à 11 le nombre de modèles Ford disponibles avec EcoBoost à l’échelle mondiale. La technologie se retrouve présentement dans les Ford Flex et Taurus de même que les Lincoln MKS et MKT, elle qui combine l’injection directe, le calage variable des soupapes et un turbocompresseur afin de réduire le poids du véhicule, sa consommation et ses émissions tout en offrant au conducteur la performance d’un plus gros moteur.

Pendant que Ford implante sa première génération de moteurs EcoBoost, les chercheurs de la compagnie étudient des moyens pour limiter la taille des futurs moteurs EcoBoost sans compromettre leur performance et en améliorant quand même leur rendement énergétique. Des turbocompresseurs plus efficaces, un contrôle ultra précis de l’injection directe et des ratios optimisés pour la transmission permettront de créer des moteurs plus compacts qui demeurent plus longtemps dans ce que les ingénieurs appellent la zone de régime par excellence.

Dans cette zone de régime, le moteur atteint un maximum d’efficacité, un facteur qui, jumelé à une réduction drastique du poids du véhicule, améliore la performance et l’économie de carburant. Ford s’engage à réduire le poids de ses véhicules de 250 à 750 livres.

«Nous voulons aller au-devant du peloton en misant sur l’économie offerte par nos moteurs EcoBoost, affirme David Kapp, directeur de la recherche sur les groupes motopropulseurs et de l’ingénierie avancée chez Ford. Il s’agit d’une tendance majeure dans l’industrie et nous ne pouvons rester assis sur nos lauriers. Nous continuerons sans cesse d’exploiter le potentiel d’efficacité de la technologie EcoBoost.»

Grâce à EcoBoost, Ford deviendra un chef de file mondial en matière d’efficacité énergétique en plus de se conformer à la nouvelle règlementation fédérale américaine qui impose à chaque constructeur une moyenne de 35,5 mi/gal (6,63 L/100 km) à compter de 2016. Samardzich a déclaré que Ford pourrait développer des moteurs EcoBoost encore plus petits que celui de 1,6 litre.

La production à très grande échelle et le côté abordable joueront en faveur, non seulement de la technologie EcoBoost, mais aussi des autres systèmes de réduction de la consommation mis au point par Ford.

La nouvelle Fiesta, par exemple, est disponible avec la nouvelle boîte automatique PowerShift à double embrayage et à six rapports. Ainsi équipée, elle consomme aussi peu que 5,88 L/100 km sur l’autoroute. La transmission PowerShift se retrouvera aussi dans la prochaine Ford Focus (début 2011), réduisant de près de 9 % la consommation par rapport à une automatique conventionnelle à quatre rapports.