Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Ford livre les premières voitures à pile à combustible dans le cadre du programme de Vancouver sur les véhicules à pile à combustible

Ford livre les premières voitures à pile à combustible dans le cadre du programme de Vancouver sur les véhicules à pile à combustible

Le programme pourrait conduire à la création d'une autoroute à hydrogène entre Vancouver et la Californie Par ,

Le programme pourrait conduire à la création d'une autoroute à hydrogène entre Vancouver et la Californie

Ford et le gouvernement du Canada avec la collaboration de divers organismes gouvernementaux provinciaux et municipaux, tentent de faire du mode de transport propre et économique une réalité.

Ford a livré cinq Ford Focus à pile à combustible (FCV ou Fuel Cell Vehicle) dans le cadre du programme de Vancouver sur les véhicules à pile à combustible pour un essai à long terme selon un usage quotidien. (Photo : Gerry Frechette, Canadian Auto Press)

La plus récente évidence de cette initiative s'est manifestée le jeudi 31 mars, soit le jour avant l'ouverture du Salon international de l'auto du Pacifique à Vancouver. Ford avait livré cinq Ford Focus à pile à combustible (FCV ou Fuel Cell Vehicle) dans le cadre du programme de Vancouver sur les véhicules à pile à combustible pour un essai à long terme selon un usage quotidien.

Si cet événement est important au Canada, il est significatif dans une perspective globale, puisque les cinq véhicules en question sont les premiers FCV prêts pour la route à arborer le logo ovale bleu. Le manufacturier de Dearborn au Michigan projette de mettre 25 autres véhicules FCV sur la route pour des flottes aux États-unis et en Allemagne d'ici la fin de l'année.

Les cinq véhicules Ford livrés sont les premiers FCV (fuel Cell Vehicle) prêts pour la route à arborer le logo ovale bleu. (Photo : Gerry Frechette, Canadian Auto Press)

Selon John Maronne, directeur général du Centre de la technologie de l'énergie de CANMET à Ottawa, Toronto pourrait être considérée pour faire les essais de la Focus FCV aux basses températures. « Pour le moment, nous faisons ces essais dans la région de Vancouver. Il y a plusieurs raisons pour cela, mais une bonne partie concerne les infrastructures. Vous devez avoir les infrastructures pour entretenir et ravitailler ces véhicules ».

Incidemment, la plus grande ville du Canada possède un « Village à Hydrogène » qui comprend deux stations-service pour fournir l'approvisionnement en cas de besoin. Questionné sur le potentiel de ces stations et sur les essais aux basses températures, Maronne a eu une réponse, « Elle (Toronto) pourrait en être l'hôte éventuellement. Puisque les infrastructures y sont présentes,
« Pour le moment, nous faisons ces essais dans la région de Vancouver », de dire John Maronne, directeur général du Centre de la technologie de l'énergie de CANMET à Ottawa. « Elle (Toronto) pourrait en être l'hôte éventuellement. Puisque les infrastructures y sont présentes, elle pourrait être le prochain site pour poursuivre les expériences. Le facteur limitatif est la disponibilité de ces voitures ». (Photo : Gerry Frechette, Canadian Auto Press)

elle pourrait être le prochain site pour poursuivre les expériences. Le facteur limitatif est la disponibilité de ces voitures. Ford n'en a fabriqué que trente, nous avons les cinq premières. D'ailleurs, c'est tout ce que nous pouvons nous permettre », a-t-il dit en riant.

Au total, 9 millions de dollars ont été alloués pour ce programme. Ils proviennent du gouvernement canadien, de Ford Motor Company/Ford du Canada, de Fuel Cells Canada et du gouvernement de la Colombie Britannique.

Comment ce dernier s'implique dans ce projet? « Mon ministère est responsable des programmes sur les énergies alternatives sur le territoire de notre province » de dire l'honorable Richard