Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Ford rappelle 375 000 Explorer pour un défaut de fabrication

Des protections d’assurance auto
de qualité, à prix avantageux. Obtenez une soumission en ligne dès maintenant.
OBTENEZ UNE
SOUMISSION AUTO

Ford a procédé hier au rappel de quelque 375 000 VUS Explorer en Amérique du Nord pour procéder à la réparation d’un défaut de fabrication qui a entraîné jusqu’ici six blessures.

Au Canada, ce sont 25 200 unités qui sont concernées, comme l’a rapporté la division canadienne du site Automotive News. Les véhicules rappelés appartiennent aux années 2013-17.

Ford a déclaré que « certains des véhicules concernés, vendus ou immatriculés dans certaines régions d’Amérique du Nord où la corrosion est fréquente, ont subi une fracture de la partie extérieure de la biellette d’embrayage de la suspension arrière après avoir été réparés dans le cadre d’un rappel de sécurité préalable ».

Une fracture de la biellette d’embout de la suspension arrière peut réduire le contrôle de la direction, augmentant ainsi le risque de collision.

Les véhicules visés ont été construits à l’usine Ford à Chicago entre le 4 septembre 2012 et le 25 janvier 2017.

Voici Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

Ford a déclaré avoir eu connaissance de rapports faisant état de 13 accidents et de 6 blessés liés à cette défectuosité.

Les concessionnaires effectueront une inspection et remplaceront les pièces défectueuses si nécessaire, a déclaré le constructeur.

En 2019, Ford a rappelé 1,2 million d’Explorer 2011-2017 en Amérique du Nord. Les modèles alors touchés pouvaient subir une fracture de la biellette d’embout de la suspension arrière, ce qui pouvait réduire le contrôle de la direction et augmenter le risque de collision.

À l’époque, il avait été rapporté qu’un propriétaire qui avait déclaré avoir heurté un trottoir en raison d’une défectuosité mécanique, mais Ford n’avait pas eu connaissance de blessures liées à ce problème.

Monique Brentley, porte-parole de Ford, a confirmé que la campagne actuelle était liée au rappel de sécurité du 12 juin 2019. Elle a déclaré que Ford ne discute pas de ses relations avec ses fournisseurs.