Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

GM Canada et Unifor annoncent une entente, l’usine d’Oshawa survivra

General Motors Canada et le syndicat Unifor représentant les travailleurs du secteur de l’automobile ont annoncé aujourd’hui un accord prévoyant l’adaptation de l’usine de montage de GM à Oshawa pour la fabrication de pièces et les essais de véhicules.

Grâce à cet accord, quelque 300 emplois seront sauvés à l'usine, selon General Motors Canada. La compagnie a ajouté que ce changement pourrait mener à la création de nouveaux postes dans les années à venir.

L'entente prévoit un investissement de 170 millions de dollars pour le réaménagement de l'usine, qui passera de la fabrication de véhicules à la fabrication de pièces et de composants de véhicules. L’entente prévoit également que d’autres activités destinées à GM et à d’autres acteurs du secteur y auront lieu.

GM créera également sur le site une piste d’essai axée sur les véhicules autonomes et les technologies de pointe. Les opérations devraient être liées dans ce domaine au Canadian Technical Centre (CTC) de GM déjà actif en Ontario.

General Motors dit s’engager à réaffecter les employés actuels de l'usine d'Oshawa selon les besoins et les désirs et offrira des forfaits de retraite pour les travailleurs admissibles qui le souhaiteraient.

La production de véhicules à Oshawa prendra fin en décembre 2019.

« Ce plan de transformation est très significatif car il positionne Oshawa pour un avenir durable. Cet accord maximise le soutien offert à nos travailleurs et à leurs familles, et assure encore plus à Oshawa un rôle important dans le développement des véhicules du futur sur notre nouveau circuit d’essai. »

- Travis Hester, président et directeur général de GM Canada

Pour sa part, Unifor avait ceci à dire:

« En conservant une empreinte à Oshawa et en préservant l’usine, nous préservons des centaines d’emplois, ce qui nous permet de bâtir et de créer de nouveaux emplois à l’avenir. Nous sommes dans une bien meilleure position qu'il y a cinq mois lorsque l'usine fermait. ”

- Jerry Dias, président d'Unifor