Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Des habitacles végétaliens dès 2023 chez BMW et Mini

Les constructeurs sont tous à la recherche de solutions mettant de l’avant le développement durable. Bien sûr, avec l’électrification, on a droit à l’approche la plus spectaculaire et la plus révolutionnaire. Cependant, il existe d’autres façons de réduire son empreinte et être plus responsable.

C’est le cas avec la conception des habitacles. On a d’ailleurs commencé à le voir avec plusieurs modèles électriques, les constructeurs y allant d’efforts pour utiliser des matériaux recyclés.

Consultez les véhicules à vendre près de chez vous

Chez BMW, après avoir proposé un certain nombre de véhicules électriques et s’être lentement orienté vers une production à partir d’énergies renouvelables, la compagnie est prête à franchir l’étape suivante, soit introduire des intérieurs entièrement végétaliens.

On va commencer à voir la chose l’année prochaine alors que certaines variantes de certains modèles de BMW et de Mini seront proposées avec des intérieurs entièrement végétaliens où le cuir traditionnel aura été remplacé par de nouveaux matériaux dont la surface, l’apparence et la résistance vont s’apparenter à celles du cuir.

BMW croit que la demande pour des habitacles sans cuir va croître de façon importante dans les années à venir, en particulier à l’intérieur des marchés américains, européens et chinois. Avec son initiative, BMW veut prendre une longueur d’avance.

Et pour ceux qui se demandent ce que ça peut avoir comme impact sur l’environnement, le site qui rapporte la nouvelle, Motor1, y va de données intéressantes. Avec l’introduction d’un matériau semblable au cuir pour les volants, BMW et Mini réduiront à moins d’un pour cent la proportion de composants contenant des traces de matières premières d’origine animale. Ces matériaux ne seront utilisés que dans les zones de l’habitacle qui ne sont pas visibles par le client pour les revêtements de protection et les différents additifs pour les peintures. Puis, une donnée fascinante. L’utilisation de ce nouveau type de volant réduit d’environ 85 % les émissions de CO2 (sur tout le cycle) par rapport à la surface en cuir d’un volant.

Et d’autres solutions seront également mises de l’avant, notamment avec les tapis qui vont éviter les mélanges plus difficiles à recycler.

Ce qui sera intéressant à surveiller, c’est de quelle façon vont réagir les consommateurs, ainsi que les concurrents de BMW. Chose certaine, plus les véhicules seront composés de matériaux durables, mieux l’environnement va se porter.