Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Huile synthétique pour aspirants mécanos

Huile synthétique pour aspirants mécanos

Par ,

Il peut être gratifiant d’utiliser des produits axés vers la performance pour rehausser votre camion ou votre voiture sport. Cela peut cependant devenir un gaspillage d’argent pour l’apprenti mécano, selon son niveau de compétence.

J’étais, il n’y a pas si longtemps, un de ces apprentis mécanos. Tout comme mes amis, mes camarades de piste et mes collègues. Certains soirs, il m’arrive encore d’avoir des rendez-vous galants avec les pièces huileuses de ma Toyota MR2.

Comme la plupart de mes collègues, j’ai gaspillé au fil des ans d’énormes sommes d’argent sur des trucs qui n’ont que très peu rentabilisé mon investissement. L’un de ces trucs était l’achat d’huile à moteur synthétique dispendieuse.

Changement d'huile

À l’époque, mon jeune cerveau inexpérimenté était persuadé que ma Nissan 240SX 1993 était le bolide le plus rapide et le plus performant au monde. De plus, les équipes de marketing des compagnies d’huile m’avaient convaincu que si je n’utilisais pas de l’huile synthétique pour mon moteur, il allait s’encrasser et performer moins bien pour finalement exploser comme une grenouille à qui on aurait fait fumer un pétard.

Je dépensais donc environ 3 fois plus d’argent pour mes vidanges d’huile. Tant qu’à y être, j’achetais aussi le filtre à l’huile synthétique spécial (et deux fois plus cher...). J’ai même acheté une huile synthétique spécialement conçue pour les moteurs à haut régime. Du moins, c’est ce que la bouteille indiquait.

Tout ceci n’était que du gaspillage.

L’huile synthétique a certains avantages. Certaines personnes l’utilisent pour diminuer la fréquence des vidanges d’huile. D’autres croient qu’elle est mieux adaptée aux températures froides. Plusieurs véhicules exigent également l’utilisation d’huile synthétique (vérifiez le manuel du propriétaire de votre voiture), tels que la Porsche 911, la Nissan GT-R, la BMW M3 et la Dodge Viper.

Toutes ces voitures haute performance iront sans doute s’éclater un jour ou l’autre sur les pistes de course. Une fois sur place, ces moteurs haute performance franchiront la ligne rouge assez fréquemment, tout en connaissant de longues périodes de conduite intense à haut régime, générant un niveau de chaleur et de stress soutenu qui pourrait fragmenter une huile régulière.

L’huile synthétique est conçue pour ce genre de moteur et pour ce type de véhicule.

Il est important de bien comprendre ceci : une voiture conduite normalement en ville ne générera jamais le niveau de chaleur et de stress engendré par la conduite sur piste. Même la plus agressive des conduites de rue ne parviendra pas à décomposer une huile à moteur standard, et encore moins une huile synthétique beaucoup plus dispendieuse.

Aujourd’hui, ma Toyota MR2 est bien heureuse de rouler avec de l’huile conventionnelle Castrol GTX. Je l’ai également malmenée sur les pistes de course et d’accélération sans rencontrer aucun problème. Le moteur tourne rondement et je me sens en confiance en tout temps. J’effectue mes vidanges d’huile tous les 5 000 km, je ne me soucie pas des dépôts de cambouis et j’économise quelques dollars pour payer mes cafés et mon essence.

Sachez que les dépôts de cambouis ne sont pas causés par l’utilisation d’huile synthétique, mais plutôt par la négligence et l’espacement exagéré entre les vidanges d’huile et par des mauvaises habitudes de conduite, qui ne laissent jamais la chance au moteur de bien se réchauffer.

En conclusion, si vous avez un moteur haute performance ou que vous faites de la course automobile, l’huile synthétique est peut-être une bonne option pour vous. Mais si vous conduisez une voiture normale et que vous utilisez de l’huile synthétique parce que vous craignez que l’huile régulière n’endommage votre moteur, je vous recommande de faire vos devoirs et de vous assurer que vous ne jetez pas votre argent par les fenêtres.