Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Hydro-Québec et Ford collaborent au développement des voitures électriques

Hydro-Québec et Ford collaborent au développement des voitures électriques

Par ,

Communiqué de presse
Source: Ford Canada

MONTREAL, - Hydro-Québec et Ford Motor Company annoncent aujourd'hui la participation d'Hydro-Québec au programme nord-américain d'essai et d'évaluation de véhicules hybrides rechargeables.

- Hydro-Québec prend possession de la première Ford Escape hybride rechargeable livrée au Canada.
- La collaboration entre Ford et les sociétés de services publics d'électricité est essentielle pour faire progresser la commercialisation des véhicules électriques.
- La consommation de la Ford Escape hybride rechargeable à batterie lithium-ion est aussi faible que 2 l/100 km (120 milles/gallon).

Ford entreprend en collaboration avec l'Electric Power Research Institute (EPRI) un programme d'essai de la Ford Escape hybride rechargeable qui durera trois ans et qui vise à mettre au point et à évaluer des moyens techniques d'intégrer les véhicules hybrides rechargeables au réseau électrique. L'EPRI a recruté neuf sociétés de services publics d'électricité en
Amérique du Nord pour faire l'essai des véhicules et recueillir des données sur la technologie de batterie, les systèmes des véhicules, le comportement des consommateurs et l'infrastructure du réseau. Ford a fourni un total de 21 véhicules pour les essais sur route. Hydro-Québec est la seule société de services publics d'électricité du Canada qui testera le véhicule rechargeable.

L'électrification des véhicules est un choix environnemental judicieux qui contribuera à la lutte aux changements climatiques. De plus, il serait très avantageux pour les consommateurs de "faire le plein" à la prise électrique plutôt qu'à la pompe. Pour une voiture moyenne faisant 18 000 km par année, il en coûterait 244 $ par année plutôt que 1383 $ à l'heure actuelle, soit 6 fois moins cher. "Nous devons accélérer le remplacement du pétrole par l'électricité pour les transports individuels et collectifs, a déclaré Thierry Vandal, président-directeur général d'Hydro-Québec. Au Québec, 42 % des émissions de gaz à effet de serre proviennent du secteur des transports. Les réductions d'émissions de gaz à effet de serre qui découleraient de l'électrification des transports au Québec, où 98 % de l'électricité est produite à partir de sources renouvelables, seraient considérables. Hydro-Québec fera preuve de leadership dans ce domaine."

Un million de véhicules tout électriques soit 25 % du parc actuel de véhicules légers au Québec consommeraient environ 3 TWh soit l'équivalent de la centrale de Eastmain-1. L'électrification des véhicules suscite beaucoup d'intérêt aux Etats-Unis et au Canada. Les véhicules hybrides rechargeables sont un élément des plans sur le développement durable de Ford, qui vont du perfectionnement des transmissions et des moteurs à essence au développement de véhicules électriques à batterie.
"Cette livraison d'une Ford Escape hybride rechargeable représente une nouvelle étape de notre programme de développement ainsi que de notre compréhension de la technologie et de son rôle dans le contexte énergétique global, a déclaré Nancy Gioia, directrice des Technologies de mobilité durable et des programmes véhicules hybrides de Ford. Nous croyons que la collaboration avec les sociétés de services publics d'électricité afin d'explorer de nouveaux modèles d'affaires et de nouvelles normes et infrastructures, de même que la connectivité véhicule-réseau, sera essentielle aux progrès futurs de la commercialisation des véhicules électriques".

"Ce projet nous permet d'avancer. Le Québec, chef de file en matière d'énergies renouvelables, fera également sa part pour accélérer le développement des véhicules électriques, a déclaré le ministre des Ressources naturelles et de la Faune, M. Claude Béchard. Nous sommes à l'avant-garde dans le développement de matériaux pour améliorer la performance des batteries et dans le domaine de la motorisation avec les essais du moteur électrique de TM4, filiale d'Hydro-Québec sur la voiture Indica EV qui auront bientôt lieu en Norvège. L'arrivée des véhicules électriques est à nos portes, une avancée à laquelle je crois fermement !", a déclaré le ministre.

"La collaboration entre Hydro-Québec, Ford et l'EPRI représente un apport précieux dans les efforts visant à mettre au point des véhicules hybrides rechargeables offrant un véritable potentiel commercial, a affirmé Arshad Mansoor, vice-président, Transport, distribution et consommation de l'EPRI. En poursuivant nos essais au Canada, nous recueillerons les données nécessaires à une intégration facile au réseau de distribution tout en procurant une expérience de conduite agréable."

Le Ford Escape hybride rechargeable, un véhicule d'essai à batterie lithium-ion à haute tension, utilise le courant domestique ordinaire (120 volts) pour la charge de la batterie. Il faut de six à huit heures pour recharger la batterie. Lorsqu'on conduit le Ford Escape hybride rechargeable sur 48 km (30 milles) après une charge complète, sa consommation peut descendre jusqu'à 2 l/100 km (120 milles/gallon) en milieu urbain. La distance maximale que peut parcourir le véhicule n'est pas limitée par la charge disponible dans la batterie lithium-ion parce qu'une fois celle-ci épuisée, il continue à rouler comme une Ford Escape hybride standard à faible consommation. Le conducteur ne remarque pas la transition, qui se fait automatiquement.



photo:Ford