Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Des détails sur l’autonomie de la Hyundai IONIQ 2020

On sait depuis un certain temps que la version 2020 de la Hyundai IONIQ va profiter d’une autonomie accrue. La voiture, qui a vu le jour en 2017, offrait 200 kilomètres de liberté à ses débuts, ce qui se voulait tout à fait acceptable. Cependant, la concurrence s’est rapidement pointée avec des solutions en proposant beaucoup plus.

Même au sein de l’entreprise, le VUS Kona suggère 415 km, ce qui laisse la IONIQ derrière. Voilà pourquoi une mise à jour s’imposait.

Pour l’instant, les informations qui nous parviennent concernent les modèles qui sont réservés au marché européen. Le calcul de l’autonomie est différent là-bas, ce qui nous invite à la prudence. Là où c’est plus concret, c’est en ce qui a trait à la capacité de la batterie. En fait, la taille de cette dernière croît de 36 % en passant de 28 kWh à 38,3 kWh.

Voilà qui place la IONIQ dans une position similaire à la Nissan LEAF d’entrée de gamme, elle qui possède une capacité de 40 kWh. Pour ce qui est de l’autonomie, les données européennes parlent de 310 km. Si on se fie à ce que l’histoire nous a appris, cette dernière devrait être moindre chez nous, mais soyons prudents.

Photo : Hyundai

Ce que l’on retient, c’est que ça place la IONIQ bien en deçà des gros joueurs électriques de l’industrie comme la Tesla Model 3, la Chevrolet Bolt, le Hyundai Kona et la Nissan LEAF à 62 kWh.

Il faut considérer que d’autres marchés offrent des modèles proposant moins d’autonomie, ce qui permet à la IONIQ d’en avancer plus à ces endroits. Bref, on va ménager la chèvre et le chou avec cette variante mise à jour.

Ce qui peut être intéressant pour le consommateur canadien, c’est le prix qui sera éventuellement annoncé. Ceux qui pourront très bien vivre avec quelque 300 km/h d’autonomie apprécieront assurément ce modèle électrique plus abordable.

Nous aurons probablement droit à plus de détails sur la version qui nous sera réservée un peu plus tard cette année au Salon de l’auto de Los Angeles. Au pire, le Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas nous en apprendra peut-être plus en janvier 2020.

Photo : Hyundai