Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai de la Hyundai Ioniq électrique 2020, la méconnue du groupe

Des protections d’assurance auto
de qualité, à prix avantageux. Obtenez une soumission en ligne dès maintenant.
OBTENEZ UNE
SOUMISSION AUTO

Auto123 met à l’essai la Hyundai Ioniq électrique 2020.

Qu’est-ce que c’est cette Ioniq? Depuis peu, le nom Ioniq est accolé à celui d’une marque créée par Hyundai pour commercialiser des véhicules électriques à venir. Mais en ce moment, le nom Ioniq est celui d’un modèle au sein de la gamme actuelle de la marque coréenne.

On le retrouve en trois versions ; hybride, hybride rechargeable et électrique. Les prix de départs respectifs sont de 25 399 $, 33 749 $ et 41 499 $. Nous avons eu l’occasion de conduire la version tout électrique, elle qui a été fraîchement mise à jour pour 2020.

Disons les vraies choses : Cette Ioniq n’est pas la voiture électrique la plus populaire sur le marché. Et pour cause. Elle a fait son apparition en 2017 avec seulement 200 km d’autonomie dans un marché en pleine progression et qui voyait apparaître des modèles tels la Bolt de Chevrolet qui pouvaient parcourir 380 km, pour le même prix. Cette berline de taille moyenne a donc eu de la difficulté à se tailler une place sur le marché des véhicules verts.

Pour 2020, Hyundai a rafraîchi son offre et propose désormais une batterie de 38 kWh avec une autonomie officielle de 274 km. Certes, 274 km est très loin de ce que Hyundai propose avec le Kona ou encore les cousins Niro/Soul de Kia. Cependant, l’Ioniq a le mérite d’être la voiture électrique la moins chère actuellement disponible sur le marché.

Voici Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

Hyundai Ioniq électrique 2020, profil
Photo : Hyundai
Hyundai Ioniq électrique 2020, profil

L’extérieur
On retrouve, à l’avant, une grande calandre en treillis avec de part et d’autre des phares de jour à DEL qui donnent un très beau style au véhicule. Ils sont surmontés par des phares à DEL qui ont le mérite de fournir un éclairage puissant et lumineux la nuit.

À l’arrière, on retrouve une grande lunette très inclinée, avec à sa base un semblant de becquet qui traverse tout le véhicule et qui surmonte une deuxième lunette verticale. Cet énorme hayon a l’avantage de s’ouvrir sur un vaste espace de chargement, mais qui a le désagrément, de par sa conception, de nous rendre quasiment aveugles à bord ; le becquet tombe directement au centre du champ de vision du conducteur lorsqu’il regarde dans le rétroviseur.

Hyundai Ioniq électrique 2020, intérieur
Photo : Hyundai
Hyundai Ioniq électrique 2020, intérieur

L’intérieur
Une fois installé derrière le volant, on a l’impression, pour le meilleur ou pour le pire, d’être assis dans n’importe quel véhicule compact du style Honda Civic, Mazda3 ou Toyota Corolla. L’espace intérieur est fonctionnel et bien fini.

La version Ultimate à 45 899 $, celle mise à l’essai, en plus de posséder toutes les caractéristiques de sécurité auxquelles on pourrait s’attendre, offre un écran tactile de 10,25 pouces (plus grand donc que l’écran de 8 pouces dans les versions d’entrée de gamme) très facile d’utilisation et qui donne accès aux applications Apple CarPlay et Android Auto, ainsi qu’un éclairage ambiant qui illumine l’intérieur sinon noir et tristounet de la Hyundai Ioniq électrique.

On retrouve en plus des sièges avant et arrière chauffants, de même qu’un volant chauffant de bonne dimension regroupant toutes les fonctions pour la radio et le régulateur de vitesse. Pour les familles où l’on retrouve deux conducteurs, chacun pourra régler son siège à sa guise et le garder en mémoire. N’oublions pas que ces fonctionnalités quand même utiles sont souvent des options coûteuses chez d’autres manufacturiers.

Hyundai Ioniq électrique 2020, trois quarts arrière
Photo : Hyundai
Hyundai Ioniq électrique 2020, trois quarts arrière

Le groupe motopropulseur
Le moteur électrique de la Ioniq délivre une puissance de 134 chevaux, ce qui est nettement insuffisant et de loin inférieur à ce que la compétition nous propose. Pour réanimer cette voiture, vous pourrez choisir entre trois modes de conduite ; le mode Normal, qui s’active par défaut à chaque fois que vous mettez en marche le véhicule ; le mode Sport qui secouera un peu plus les électrons de la Ioniq ; puis le mode Eco.

Concernant ce dernier, mieux vaut ne pas trop en parler. Le véhicule manque déjà cruellement de puissance, alors lorsque ce mode est choisi, on se croirait dans une voiture à pédale.

Il ne faut pas croire cependant que la Ioniq est une voiture déplaisante à conduire, surtout en ville. On s’habitue vite à l’attitude langoureuse du groupe motopropulseur et le confort et la fonctionnalité du véhicule nous font éventuellement oublier les petits problèmes de puissance.

Hyundai Ioniq électrique 2020, devant
Photo : Hyundai
Hyundai Ioniq électrique 2020, devant

Autonomie
Comme mentionné, l’autonomie globale est améliorée pour 2020 avec 274 km, essentiellement en raison d’un système d’entraînement électrique revisité. Dans la vie de tous les jours, l’autonomie de la Ioniq électrique est largement suffisante. Pour la recharger, vous pouvez utiliser les bornes de niveau 1, 2 ou 3. En gros, vous pouvez utiliser une prise de 120 volts à la maison et attendre pendant 36 heures, faire installer une borne de 240 volts et patienter environ 6 heures, ou utiliser une borne publique offrant une capacité de 480 volts et recharger entièrement votre Ioniq en 54 minutes.

Conclusion
Vous l’aurez compris, la Ioniq électrique n’est certainement pas la voiture la plus excitante à conduire ni la plus avancée technologiquement. Elle a cependant un énorme atout ; elle est la plus abordable dans l’univers des véhicules électriques. En effet, avec un prix de départ fixé à 41 499 $, elle bat sans contredit sa compétition directe. La Nissan LEAF propose un moteur de 110 kW avec une autonomie semblable à celle de la Ioniq, mais à un tarif de 46 360 $. La Chevrolet Bolt à 44 998 $ offre la meilleure autonomie avec 417 km, mais avec un intérieur beaucoup plus petit et moins bien ficelé que celui de la Ioniq.

Donc, si vous avez un budget limité et que vous cherchez un véhicule essentiellement urbain qui vous permettrait de profiter du maximum des subventions gouvernementales fédérales et provinciales (au Québec et en Colombie-Britannique), la Ioniq est votre voiture ! Elle vous conduira du point A au point B dans le confort, le silence et l’économie la plus totale.

D’ailleurs, une de nos connaissances s’est procuré une Ioniq électrique. Lorsque nous lui avons demandé pourquoi il s’était tourné vers ce véhicule, il a répondu ceci : « c’est elle qui m’en donne le plus pour mon argent. »

Hyundai Ioniq électrique 2020, avant
Photo : Hyundai
Hyundai Ioniq électrique 2020, avant

On aime

Un des meilleurs rapports qualité/prix pour un véhicule électrique
Espace intérieur
Systèmes de sécurité embarqués
Véhicule confortable à conduire

On aime moins

Visibilité arrière
Banquette arrière inconfortable
Manque de puissance
Faible autonomie

La concurrence principale

Chevrolet Bolt
Hyundai Kona Electric
Kia Niro EV
Kia Soul EV
Nissan LEAF
Volkswagen e-Golf
Tesla Model 3

Hyundai Ioniq électrique 2020, arrière
Photo : Hyundai
Hyundai Ioniq électrique 2020, arrière