Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Hyundai Ioniq 6 : plus d’autonomie que l’Ioniq 5

Maintenant que nous avons vu le modèle plus en détail avec le dévoilement d'hier, voici une autre bonne nouvelle pour les amateurs de la nouvelle Hyundai Ioniq 6 : les données concernant son autonomie ont été publiées et elles révèlent que la berline aura une capacité plus grande que le premier modèle de la sous-marque Ioniq à avoir vu le jour, l’Ioniq 5.

Le secret ? Sans aucun doute, le design de la voiture. Alors que l’Ioniq 5 est un VUS et se présente avec des formes plus carrées, l’Ioniq 6 est une berline élancée qui semble avoir été dessinée pour fendre le vent. La voiture s’allonge sur 191,1 pouces (4854 mm), soit 8,6 pouces (218 mm) de plus que le VUS. Son toit est plus bas de 4,1 pouces (104 mm), ce qui fait qu’elle propose un coefficient de traîne de 0,21, ce qui est assez exceptionnel.

C’est l’explication principale derrière le tout, même si des améliorations ont été apportées au groupe motopropulseur pour accroître son efficacité sur le plan thermique. Car sur papier, les groupes motopropulseurs des deux modèles se ressemblent beaucoup et les deux jouissent de la même plateforme (E-GMP).

Consultez les véhicules à vendre disponibles près de chez vous

Hyundai Ioniq 6 2023, trois quarts arrière
Photo : Hyundai
Hyundai Ioniq 6 2023, trois quarts arrière

D’autre chiffres
L’Ioniq 6 va être proposée avec deux capacités de batteries. Le modèle à propulsion va profiter d’un groupe de 53,0 kWh ou de 77,4 kWh, tandis que le modèle à rouge intégral sera exclusivement équipé du deuxième. Comme sur l’Ioniq 5, l’architecture 800 volts du groupe motopropulseur va permettre à l’auto de profiter des stations de recharge rapide en courant continu (350 kW), ce qui va autoriser un passage de la capacité de la batterie de 10 % à 80 % en 18 minutes seulement.

Pour ce qui est de l’autonomie, Hyundai prévoit que les versions à propulsion équipées de la batterie de 77,4 kWh pourront parcourir plus de 610 km selon les résultats sur le cycle européen WLTP. Ce sera moindre chez nous bien sûr, mais mentionnons simplement que l’Ioniq 5, avec le même cycle, s’annonçait à 517 km. Considérant que cette dernière propose une liberté de 488 km ici, il est logique de penser qu’on aura droit à une liberté de quelque 575 km avec l’Ioniq 6.

Avec un tel chiffre, l’anxiété reliée à l’autonomie en prend un coup.

Nous aurons bien sûr plus d’informations à vous livrer sur ce modèle lorsqu’il fera ses débuts nord-américains, vraisemblablement au Salon de Los Angeles en novembre.