Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Hyundai dévoile sa plateforme modulaire pour véhicules électriques

Des protections d’assurance auto
de qualité, à prix avantageux. Obtenez une soumission en ligne dès maintenant.
OBTENEZ UNE
SOUMISSION AUTO

On la savait en préparation, car c’est elle qui aura pour mission de servir de base à une panoplie de futurs véhicules électriques chez Hyundai, Kia et Genesis, de même que chez la nouvelle marque Ioniq. On parle bien sûr de la plateforme modulaire pour véhicules électriques du constructeur coréen, dévoilée hier.

L’architecture en question prend le nom de E-GMP pour « Electric Global Modular Platform ». Quant au moteur et au groupe motopropulseur, il adopte l’acronyme PE pour « Power Electric », tout simplement.

Ce qui est intéressant à propos de cette plateforme, c’est qu’elle est à la base conçue comme une propulsion. Et comme pour les modèles de Volkswagen et de Tesla, la configuration de base comprend un moteur monté à l’arrière pour l’alimentation des roues et le bloc-batteries sera placé dans le plancher, entre les roues avant et arrière. La transmission intégrale sera livrable sur certains modèles avec l’ajout d’un second moteur monté à l’avant. Ce dernier pourra se déconnecter mécaniquement des essieux moteurs lorsqu’il ne sera pas requis, ce qui permettra de réduire la traînée mécanique et de rendre la conduite plus efficace (lire plus d’autonomie).

Hyundai promet des performances impressionnantes grâce à l’E-GMP, ses batteries et ses moteurs. L’entreprise affirme qu’une voiture construite sur la plateforme pourrait être capable de réaliser des temps d’environ 3,5 secondes au 100 km/h. Cela variera en fonction des moteurs, bien sûr, et on sait déjà que trois approches sont en développement.

Voici Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

Hyundai n’a pour l’instant rien partagé en ce qui a trait aux capacités kWh des batteries ou encore de la puissance qui sera offerte. La batterie est composée de modules standardisés qui peuvent être ajoutés ou soustraits en fonction des besoins du véhicule.

La plateforme E-GMP permettrait également une recharge rapide jusqu’à 800V et 350 kW, de sorte qu’une récupération de 80 % de la capacité pourrait se faire en 18 minutes seulement. La recharge bidirectionnelle sera également prise en charge, de sorte que votre Hyundai ou Kia électrique pourrait fournir jusqu’à 3,5 kW de puissance à divers appareils ou même à un autre véhicule électrique. Selon Hyundai, vous pourriez faire fonctionner un climatiseur « moyen » et un téléviseur de 55 pouces pendant 24 heures avec une voiture à plateforme E-GMP.

Nous n’aurons pas à attendre longtemps pour voir le premier véhicule basé sur cette structure. L’Ioniq 5, dont le design s’inspirera du prototype Hyundai 45, sera lancé l’an prochain. L’Ioniq 6, basée sur le concept Prophecy, se pointera en 2022. Enfin, nous aurons droit à l’Ioniq 7 en 2024. Le premier modèle Kia sera un VUS qui sera présenté en 2021. Tout cela s’inscrit à l’intérieur du programme d’électrification du groupe qui prévoit le lancement de 23 véhicules électriques d’ici 2025.

Tous ne profiteront pas de la nouvelle plateforme, toutefois, alors que les bases des modèles Kona (Hyundai) et Niro (Kia) seront appelées à servir d’autres créations.

Plateforme E-GMP de Hyundai, fig. 2
Photo : Hyundai
Plateforme E-GMP de Hyundai, fig. 2
Plateforme E-GMP de Hyundai, fig. 3
Photo : Hyundai
Plateforme E-GMP de Hyundai, fig. 3
Plateforme E-GMP de Hyundai, fig. 4
Photo : Hyundai
Plateforme E-GMP de Hyundai, fig. 4