Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La camionnette « Santa Cruz » de Hyundai en route vers la production

En janvier 2015, au Salon automobile de Détroit, Hyundai dévoilait un concept de camionnette au style très accrocheur. Pendant les mois et les années qui ont suivi, quantité d’informations et de rumeurs pointaient vers une commercialisation éventuelle, mais jusqu’en octobre dernier, le mot d’ordre chez le constructeur était de dire que rien n’était décidé.

On vient enfin d’avoir la confirmation que le projet allait se réaliser, parole de Luc Donckerwolke, le responsable du design du groupe Hyundai. « Vous avez déjà vu le concept du Salon de Détroit ; ce véhicule est présentement en développement chez nous », a-t-il affirmé au magazine anglais Autocar. Il a ajouté que le travail de son équipe de stylistes était pratiquement terminé et qu’on était rendu à l’étape de faire passer les croquis et maquettes en argile à la production.

Bien sûr, il faudra voir à quoi le modèle va ressembler. Six années complètes séparent son arrivée sur le marché de sa présentation sous forme de prototype à Détroit ; une éternité en matière de design. On peut imaginer qu’il portera la signature adoptée par les plus récents VUS de la marque, mais tout peut changer d’ici ses premiers tours de roue.

Et puis, on parle d’un produit entièrement nouveau pour le constructeur, un qui va œuvrer dans un segment jusqu’ici non exploré par la firme ; son design pourrait être tout autre.

Photo : Hyundai

La camionnette, qui n’a pas encore officiellement de nom, partagerait ses assises avec la prochaine génération du VUS Tucson. Le véhicule sera assemblé en Alabama, aux États-Unis, ce qui va permettre à Hyundai d’éviter la taxe d’importation de 25 % sur les camions en sol américain, une mesure adoptée par le président Lyndon B. Johnson en 1964.

Cette dernière se voulait une réponse à un tarif de 25 % imposé aux États-Unis par la France et l’Allemagne de l’Ouest sur l’importation de poulets en Europe. Voilà pourquoi cette taxe est aujourd’hui connue sous le nom de Chicken Tax. D’ailleurs, elle visait des produits alimentaires au départ et s’est étendue aux camions afin de protéger le marché domestique américain. Aujourd’hui, ne reste que cette clause en vigueur.

Pour en revenir au produit de Hyundai, il est possible que Kia hérite aussi d’une déclinaison. Cette dernière ferait son apparition un peu plus tard.

En terminant, spécifions que la proposition de Hyundai visera d’abord à concurrencer un véhicule comme le Honda Ridgeline et non une camionnette intermédiaire comme la Toyota Tacoma. On a beau parler de camionnette ici, il s’agit de véhicules à vocation totalement différente en raison de leur architecture.

Nous aurons assurément d’autres informations à vous transmettre sur ce produit au cours des prochains mois.

Photo : Hyundai

Retour à la page d'accueil