Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

En cas de collision frontale, vous êtes plus à risque à l’arrière qu’à l’avant

En cas de collision frontale, on pourrait croire que les gens qui reposent sur la banquette arrière sont plus en sécurité que ceux qui sont installés à l’avant. Or, ce ne serait pas le cas et l’IIHS (Institute for Highway Safety) invite à une réévaluation de la sécurité des occupants arrière en raison des résultats fascinants qu’elle a obtenus à la suite d’une étude qu’elle a réalisée.

Concrètement, l’IIHS a étudié 177 cas dans lesquels les passagers arrière d’un véhicule ont été blessés sérieusement ou tué lors d’une collision frontale. L’institut a été étonné de constater que dans plusieurs cas, les gens prenant place à l’arrière ont subi des dommages plus importants que ceux qui prenaient place à l’avant.

Pire, les résultats de l’étude ont démontré que la majorité des décès enregistrés se sont produits alors que l’impact n’était pas si important que cela et où la cabine n’avait pas été suffisamment abîmée pour entraîner normalement des décès.

Les blessures les plus importantes subies par les passagers arrière étaient à la hauteur de la poitrine (22 blessures et 37 décès). En examinant les photos, les rapports de police et les analyses médicales, l’IIHS en est arrivée à la conclusion que la majorité des blessures avaient été causées par la ceinture de sécurité.

Les dommages à la tête sont venus en deuxième position ; 9 personnes avaient subi des blessures sérieuses, 18 en sont décédées.

Photo : IIHS

« Les constructeurs ont déployé beaucoup d’efforts pour protéger le conducteur et le passager avant. Nos tests de collision frontale à impacts modérés et faibles y ont joué un grand rôle. Nous espérons qu’une nouvelle évaluation va permettre un progrès similaire pour les passagers arrière. »

- David Harkey, président de l’IIHS

L’institut n’a pas émis de recommandations officielles pour améliorer la sécurité des passagers arrière d’un véhicule, mais a suggéré des systèmes de tension et des dispositifs qui limitent la force de résistance – fréquemment utilisés à l’avant pour réduire le mouvement de l’occupant et réduire la force du coup que peut donner la ceinture de sécurité – comme solution possible. L’organisme mentionne aussi que des coussins gonflables pour les passagers arrière pourraient aider à réduire le nombre de blessures et de décès.

Ford et Mercedes-Benz ont déjà introduit des ceintures gonflables à l’arrière afin de réduire la force qui est transmise aux occupants en cas d’impact. Votre humble serviteur a déjà eu l’occasion de « tester » ce type de ceinture et il lui est apparu évident que ces dernières pouvaient contribuer à réduire les risques de blessures.

« Nous sommes assurés que les constructeurs vont trouver une solution pour résoudre ce problème à l’arrière, tout comme ils l’ont fait pour l’avant, » a conclu David Harkey.