Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

ILMC: Peugeot signe le doublé à Spa

ILMC: Peugeot signe le doublé à Spa

Par ,

Malgré des qualifications catastrophiques, Peugeot s’est finalement imposée de belle manière à Spa, deuxième manche de l’ILMC, en décrochant les deux premières places devant Audi.

13e sur la grille de départ, la 908 a remonté tous ses adversaires lors de la première heure de course avec Alex Wurz au volant. L’Autrichien et ses équipiers Anthony Davidson et Marc Gene n’ont ensuite connu aucun problème majeur et se sont imposés à l’issue des six heures de course. Derrière, leurs équipiers Nicolas Minassian, Franck Montagny et Stéphane Sarrazin, partis du fond de la grille, accrochent la deuxième place.

La troisième Peugeot aurait pu compléter le podium, mais une sortie de piste de Pedro Lamy (déjà durement accidentée aux essais), puis une rupture de suspension en fin de course avec Simon Pagenaud a rétrogradé la troisième Peugeot, également pilotée par Sébastien Bourdais, au 8e rang.

Photo: Peugeot Sports


Les Audi R18, qui avaient pourtant signé les trois meilleurs temps des qualifications (une séance écourtée et perturbée par un drapeau rouge il est vrai), se contentent donc de la 3e place pour la meilleure d’entre elles, celle pilotée par Tom Kristensen, Dindo Capello et Allan McNish. La voiture aurait pu prétendre à la deuxième place mais un accrochage avec une LMP2, puis la crevaison qui s’en est suivie, a coûté du temps à la voiture.

La meilleure LMP1 « essence » est la Pescarolo de Christophe Tinseau, Emmanuel Collard et Julien Jousse, les vainqueurs des Six Heures du Castellet, qui terminent 6e au général.

En LMP2, la victoire revient à la TDS ORECA de Beche/Thiriet/Firth. Le prototype ORECA du Hope Racing s’impose chez les « petits » prototypes Formula Le Mans.

En GT Pro, c’est la Ferrari F458 AF Corse, pilotée par Giancarlo Fisichella et Gianmaria Bruni qui décroche la victoire, malgré une pénalité infligée en milieu de course. Ils précèdent la paire Farnbacher/Simonsen sur une autre F458, celle du Hankook Racing, et la BMW M3 officielle d’Andy Priaulx et Uwe Alzen.

Enfin, en GT Am, c’est la Porsche 997 de l’équipe IMSA Performance, pilotée par Nicolas Armindo et Raymond Narac, qui s’impose malgré une excursion dans le bac à graviers du premier cité en début de course.

Les 1000 km de Spa comptaient à la fois pour l’Intercontinental Le Mans Cup, et le championnat Le Mans Series. Toutes ces voitures se retrouveront désormais aux 24 Heures du Mans en juin prochain.


1000 km de Spa – Classement de la course :

1. Gene/Wurz/Davidson (Peugeot 908) en 6h02’03’’799 (1er LMP1)
2. Montagny/Sarrazin/Minassian (Peugeot 908) + 42’’695
3. Capello/Kristensen/McNish (Audi R18 TDI) + 1 tour
4. Bernhard/Dumas/Rockenfeller (Audi R18 TDI) + 2 tours
5. Fassler/Lotterer/Treluyer (Audi R18 TDI) + 3 tours
6. Collard/Tinseau/Jousse (Pescarolo-Judd) + 5 tours
7. Jani/Prost (Rebellion Lola-Toyota) + 5 tours
8. Lamy/Bourdais/Pagenaud (Peugeot 908) + 6 tours
9. Belicchi/Bouillion (Rebellion Lola-Toyota) + 6 tours
10. Lapierre/Duval/Panis (ORECA Peugeot 908 Hdi FAP) + 9 tours
(…)
11. Beche/Thiriet/Firth (TDS ORECA-Nissan) + 11 tours (1er LMP2)
(…)
16. Moro/Zhang/Marroc (Hope ORECA FLM) + 17 tours (1er Formula Le Mans)
17. Fisichella/Bruni (AF Corse Ferrari F458) + 17 tours (1er GTE Pro)
(…)
25. Armindo/Narac (IMSA Performance Porsche 997) + 21 tours (1er GTE Am)
Etc.