Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Le Mans Series: Audi monopolise les trois premières places à Spa

Le Mans Series: Audi monopolise les trois premières places à Spa

Par ,

D’après Le Mans Series

Audi n’a pas raté ses débuts avec la R18 TDI. Le team d’Ingolstadt monopolise les trois premières places sur la grille de départ des 1000 km de Spa‐Francorchamps.
Depuis le début du rendez‐vous des 1000 km de Spa‐Francorchamps, les interruptions de séance n’ont pas épargné les équipes présentes. Lors de la séance de qualifications des prototypes, une sortie de piste de l’OAK Pescarolo Judd n°15 (OAK Racing) pilotée par Matthieu Lahaye a provoqué l’apparition du drapeau rouge et l’arrêt de la session à six minutes du terme. Conscient, le pilote a été conduit à l’hôpital pour passer de plus amples examens, qui se sont révélés positifs.

Photo: Audi

Auparavant, Audi s’est distinguée sur le circuit ardennais. Andre Lotterer, sur l’Audi R18 n°2, et Timo Bernhard, sur la n°1, se sont disputés la pôle. Finalement, c’est Bernhard qui a signé le meilleur temps des LM P1 avant l’interruption de séance, en 2’01’’502.

Derrière Audi, ORECA hérite de la quatrième place (2’05’’482), sa 908 HDi FAP se classant meilleure Peugeot. La première 908 officielle du team Peugeot Sport, la n°7 de Marc Gené, se hisse au treizième rang, les Lionnes ayant été interrompues dans leur élan suite à la sortie du drapeau rouge.

En LM P2, Mathias Beche (Oreca 03‐Nissan, TDS Racing) a longtemps été le meilleur performeur, avant que Danny Watts n’arrache le meilleur chrono au volant de la HPD ARX‐01d de Strakka Racing, en 2’10’’016.

Ferrari a poursuivi sa domination en LM GTE Pro. Giancarlo Fisichella (F458 Italia n°51, AF Corse) a bataillé durement pour s’adjuger la pole mais s’est retrouvé dépassé par Jaime Melo (F458 n°71, AF Corse), en verve sur le circuit belge.

Nicolas Armindo, déjà détenteur de la pôle au Castellet, a réédité la performance à Spa‐Francorchamps. Le Français a placé la Porsche 997 GT3 RSR n°76 en tête des LM GTE Am, rivalisant par moments avec les Pro.

Finalement, Nicolas Marroc (Hope Racing) a longtemps mené les débats en Formula Le Mans, en 2’14’’431. Mais Phil Keen (Neil Garner Motorsport), après une première approche en 2’14’’752, a ensuite pris la tête en 2’13’’592, avant la sortie du drapeau rouge.