Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

INDUSTRIE AMÉRICAINE: LES BONS DÉBARRAS!

Par ,

Pour sortir de la crise qui les affecte, les deux géants américains de l'automobile ont procédé à d'importants changements au sein de leurs exécutifs respectifs, qui devraient transformer radicalement leurs stratégies corporatives et commerciales.

Le 31 octobre dernier, Jacques Nasser était limogé après 34 mois au poste de directeur-général de la société Ford. Il a été remplacé par William Clay Ford Jr., arrière-petit-fils du fondateur, Henry Ford. Cela faisait 22 ans qu'un membre de la famille Ford n'avait pas présidé aux destinées de l'entreprise. Âgé de 44 ans, Bill Ford a la réputation d'être très proche des gens et concerné par la cause environnementale. Il sera épaulé par Nick Scheele, 57 ans, un Britannique qualifié de visionnaire et d'habile manager.

Peu de gens chez Ford pleureront le départ de Nasser, loin de faire l'unanimité par ses décisions qui se sont révélées désastreuses. Son style de management intransigeant lui avait valu le surnom de Jac the knife. Plusieurs l'ont rendu responsable de la dégradation progressive de la qualité des produits, qui a entraîné de nombreux rappels et retardé la sortie de nouveaux modèles. Les parts de marché se sont effritées passant, au Canada, de 22,9 % en 1996 à 16,6 % l'an dernier. Nasser a aussi dû prendre le blâme pour l'affaire " Firestone-Explorer ", évitant ainsi que la réputation de Bill Ford ne soit entachée par ce scandale. Par ailleurs, ses relations avec les syndicats et les employés s'étaient dégradées à la suite de l'application d'un plan d'évaluation très controversé.