Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Indy 500 -- La grande inconnue

Indy 500 -- La grande inconnue

Par ,

La mythique épreuve des 500 Milles d’Indianapolis sera disputée en fin de semaine, le même jour que le prestigieux Grand Prix de Formule 1 de Monaco et le célèbre Coca Cola 600 de la Coupe Sprint de NASCAR à Charlotte.

Les amateurs de chaque catégorie seront comblés dimanche, avec la tenue de trois des plus importantes courses de la saison.

Mais selon moi, l’Indy 500 est la grande inconnue. Pas parce qu’on ne peut pas prédire le vainqueur à l’avance, mais bien parce que cette course, joyau de la saison de la série IndyCar, génère relativement peu de visibilité cette année.

Vous savez qui sera en pôle position dimanche? Non? Pas étonnant, car il s’agit d’un Américain nommé Ed Carpenter. Celui qui sera à ses côtés est encore moins connu : Carlos Munoz de Colombie.

Puis, la litanie des noms relativement inconnus se poursuit : Viso, Hildebrand, Jakes, Bell, Newgarden, Saavedra, Beatriz, Mann, Lazier, etc.

Il faut avouer que le départ de Miss Danica Patrick vers le NASCAR fait (très) mal à l’IndyCar, en mal de grosses vedettes. Danica générait à elle seule plus de frénésie médiatique que les 33 pilotes actuels réunis!

À part les sites, journaux et magazines spécialisés, personne ou presque, ne parle de l’Indy 500.

L’affrontement Chevrolet-Honda ne passionne vraiment personne. Et c’est un étranger, un Japonais exclu de la Formule 1, Takuma Sato, qui occupe le premier rang du classement général.

Or, où sont les vraies vedettes ; ces pilotes au sang chaud, au caractère bien trempé et capables des exploits les plus ahurissants au volant?

Les Will Power, Ryan Hunter-Reay et Dario Franchitti d’aujourd’hui sont de bons garçons, d’excellents pilotes et des communicateurs doués.

Mais avouons qu’auparavant, les spectateurs se passionnaient pour les grandes gueules, comme les Al et Bobby Unser, A.J. Foyt, Johnny Rutherford, Mario Andretti, Rick Mears et Bobby Rahal.

C’étaient des pilotes qui avaient du cran, de la volonté, qui disaient tout haut ce qu’ils pensaient et qui possédaient du charisme. On les aimait ou on les détestait, mais ils ne laissaient personne indifférent. Tout le contraire des pilotes actuels.

Alors, regarderez-vous l’Indy 500 à la télévision ce dimanche?

Indy 500
Photo: Indianapolis Motor Speedway