Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

INFINITI : affirmer son identité par le design

INFINITI : affirmer son identité par le design

Le défi d’une marque Par ,

INFINITI, la marque haut de gamme de Nissan, existe depuis 1989. Elle s’est donné le clair objectif de rivaliser avec les grandes marques de luxe allemandes.

Peut-on l’appeler la BMW japonaise? En tout cas, elle a recruté plusieurs personnes de talent provenant de la marque bavaroise, notamment son président actuel, Roland Krueger (anciennement à la tête de la division asiatique de BMW).

Tout récemment, Karim Habib, un designer ayant étudié à Montréal, a surpris le monde de l’automobile en quittant BMW, après avoir été en charge du design du X1, du X2 Concept et de la spectaculaire CSL Hommage dévoilée à Villa d’Este en 2015. Eh bien, c’est lui qui va venir griffer les futurs modèles d’INFINITI. Il amène une très grande expérience dans l’équipe, ayant occupé des postes comme directeur en chef du design chez BMW ainsi que chef de design avancé pour Daimler où il a travaillé sur l’actuelle Mercedes-Benz Classe C ainsi que sur la smart.

« Karim a une solide expérience et un bilan impressionnant dans la conception automobile ainsi que la connaissance et la mentalité pour développer une marque premium mondiale, a déclaré Roland Krueger. Le design est l'un des principaux piliers de notre développement de la marque mondiale chez INFINITI et Karim apporte des compétences de conception uniques qui accélèreront les progrès d’INFINITI avec l'objectif de consolider et d'élargir notre part dans le marché mondial du luxe. »

QX30 : une nouvelle orientation
Un autre designer qui a déjà laissé sa trace chez INFINITI est Hirohisa Ono, directeur du studio de San Diego en Californie. Il a fait partie de l’équipe qui a réalisé la Nissan GT-R et se dit très fier d’avoir « marqué » l’imaginaire collectif japonais et mondial avec ce super bolide dont les éléments de design s’inspirent des redoutables samurais et de leur armure.

Ono est aussi responsable d’avoir mené à terme le design extérieur du nouveau multisegment de luxe sous-compact, l’INFINITI QX30. Pour ce nouveau modèle, il a voulu s’inspirer du passé d’INFINITI et créer quelque chose d’unique. Selon lui, la marque avait besoin d’un design plus « émotif ». Ono nous a raconté que, depuis son tout jeune âge, il est impressionné par la beauté des voitures italiennes, mais il y en a une qui l’a tout particulièrement touché : la Lamborghini Countach dessinée par Marcello Gandini, le même qui a créé la légendaire Miura. Force est d’admettre que la Countach ainsi que la Miura ont eu un impact considérable, chacune à son époque, sur le monde des voitures sport. Il n’est donc pas surprenant de voir comment Ono a réussi à s’inspirer de ces modèles en plus de se référer à des prototypes qu’INFINITI avait déjà proposés il y a plusieurs années, comme l’Essence de 2009 et l’Emerg-e » de 2012. Il s’agit d’avoir l’œil légèrement averti pour remarquer les lignes courbes et fluides de ces 2 concepts qui ont plus tard servi à une bonne partie des modèles de série d’aujourd’hui.

La plus belle fierté d’un designer est de réaliser qu’il n’y a pratiquement pas de changement entre le véhicule concept et celui de la production. C’est bel et bien le cas pour le QX30. Ono nous avoue qu’il a voulu rendre ce véhicule « élégant, émotif, mais aussi musclé ». Il parle même de lignes « d’énergie ». Ces lignes émanent du capot avant, à la jonction de la calandre et des phares, et se poursuivent sur le côté, pour aboutir à l’arrière du véhicule. Il a conservé, comme sur tous les modèles INFINITI, la forme du croissant sur le montant arrière; après tout, c’est l’un des éléments qui définissent l’image de la marque.

Le QX30 est effectivement musclé, prêt à bondir, avec une partie arrière puissante et athlétique de même qu’une partie avant plus agile. Ce genre de véhicule est voué à connaître une grande popularité en raison non seulement de son format polyvalent (mi-voiture, mi-VUS; ni trop grand, ni trop haut), mais aussi de ses capacités qu’une voiture normale n’a pas.

Un héritage technologique de l’écurie Renault Sport Formula One
Pour ce qui est du développement de la motorisation, il ne faut pas oublier le partenariat technique entre INFINITI et Renault Sport Formula One qui lui permet d’avoir recours à un laboratoire de très haut niveau pour tester et ensuite appliquer des connaissances aux modèles de tourisme. Ces mêmes modèles de tourisme déploient une puissante énergie électrique grâce à leurs groupes motopropulseurs hybrides pour doper la performance et les ingénieurs d’INFINITI, via cet échange bilatéral, font profiter l’équipe de F1 de leur expertise dans ce domaine.

Le partenariat en question a aussi mené à des concours pour étudiants en génie, notamment la « INFINITI Engineering Academy ». En 2016, un jeune Québécois, Félix Lamy (21 ans), passionné par sa profession et l’automobile, a gagné le volet canadien de ce concours international. Sa récompense : un stage de 6 mois au sein de l’écurie Renault Sport Formula One et 6 autres mois à appliquer les connaissances acquises en F1 vers la technologie des voitures de production. De cette façon, INFINITI s’assure une pérennité des savoirs.

Récemment, au Grand Prix du Canada de F1, INFINITI a dévoilé une version très spéciale et audacieuse de la Q60, la Project Black S, qui intègre une foule de technologies dérivées de la F1 pour offrir un produit encore plus haut de gamme et très exclusif. Il ne faut pas oublier non plus que Nicholas Latifi, un jeune pilote de Formule 2 d’origine canadienne, agit comme ambassadeur de la marque INFINITI ainsi que pilote essayeur chez Renault Sport Formula One. Il est monté à 2 reprises sur le podium, entre autres après sa victoire à Silverstone.

Une affaire d’identité
Un élément de design d’une grande importance, surtout dans le marché du luxe, est l’identité de la voiture. En général, les grands manufacturiers qui évoluent dans ce créneau ont une calandre qui, d’un coup d’œil, nous dit qui ils sont, et ce, peu importe l’époque. Depuis quelques années maintenant, INFINITI a réussi à imposer un design de la calandre qui est reconnaissable, même sans logo, et qui lui confère son identité propre. Il ne reste qu’à attendre quelques mois, le temps de s’acclimater, pour voir dans quelle direction Karim Habib poussera le design de la marque.

Il y a fort à parier qu’avec autant de projets passionnants en cour, INFINITI n’a pas fini de nous surprendre!