Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Kurt Busch gagne à nouveau, mais NASCAR tape sur les doigts de Carl Edwards

Kurt Busch gagne à nouveau, mais NASCAR tape sur les doigts de Carl Edwards

Par ,

La victoire décrochée dimanche par Kurt Busch au Atlanta 500 risque d’être éclipsée par le geste disgracieux posé par Carl Ewards à l’endroit de Brad Keselowski.

« Nous n’excellions pas dans un domaine particulier, mais nous étions bons avec les différents trains de pneus, » de dire Busch.

Le vainqueur a remercié son chef d’équipe. « Steve Addington m’a appris à conduire de façon différente, à préserver mes pneus. Quand vous lui faites confiance, cela donne de bons résultats, » de dire Busch qui a ainsi récolté sa 21e victoire en Coupe Sprint.

Kurt Busch a dominé la dernière partie de la course, mais voyait dans ses rétroviseurs la voiture de Juan Pablo Montoya lui reprendre du terrain à chaque tour. À six boucles de la fin, le Colombien n’était qu’à une demi-seconde de Busch. Mais ce dernier aurait certainement été capable de résister à la pression.

Mais en toute fin de parcours, Carl Edwards, en piste avec 170 tours de retard, a rejoint Brad Keselowski qui occupait la 6e place. Edwards tenait Keselowski responsable d’un accrochage survenu plus tôt dans l’épreuve et qui avait nécessité de grosses réparations.

Edwards a donc intentionnellement poussé la voiture de Keselowski qui s’est envolée, percuté les barrières, effectué un tonneau avant de retomber sur ses roues.

« Revenir en piste pour intentionnellement sortir quelqu’un de piste n’est pas acceptable. Ça aurait pu tuer quelqu’un dans les gradins, » de dire Keselowski.

Edwards a admis avoir poussé son rival. « Brad connaît bien notre situation. Mais ce n’est pas ce que j’avais l’intention de faire. J’aurais aimé que les choses ne tournent pas de cette façon, » de dire Edwards.

À la relance, Jamie McMurray, le vainqueur du Daytona 500, a causé un accrochage impliquant sept voitures. Il fallait tout reprendre.

Au second vert, Busch a mis les gaz au bon moment. Montoya n’a pu rien faire pour suivre le tempo. Pire, il a perdu une place face à Matt Kenseth.

« Il existe deux lignes tracées par terre entre lesquelles la relance doit se faire, » de dire Montoya.

« Il (Busch) a démarré environ 40 verges avant la première ligne. Ça m’a réellement surpris. Mais je n’en ferai pas toute une histoire. Il méritait cette victoire. »

« Je crois que nous avons connu de bonnes relances durant toute la course. Il existe une zone pour effectuer les relances. Quand on arrive ans cette zone, on écrase l’accélérateur. Je n’ai senti aucun patinage des roues arrière et ça a donné un bon coup de pied. J’ai senti qu’il y avait beaucoup d’adhérence. Je crois qu’il (Montoya) a fait patiner ses roues, » de dire Busch.

NASCAR fera l’annonce officielle de pénalités une fois que toute l’action aura été revue et analysée entre Edwards et Keselowski. Si des pénalités sont imposées, elles seront annoncées mardi après-midi.