Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

LA COULEUR DE LA VOITURE : UN FACTEUR DE SÉCURITÉ ?

Par ,

Au cours des deux dernières années, plusieurs compagnies d'assurances européennes ont décidé d'établir une corrélation entre la couleur de la voiture et le risque couru. Les analyses des statistiques des accidents ont démontré que les automobiles de couleurs foncées telles les noires et les bleues marines sont plus souvent impliquées dans des accidents de la circulation. Par conséquent, elles sont frappées par des primes très corsées. Les assureurs soutiennent que ces voitures sont plus difficiles à voir la nuit et par temps sombre; donc plus susceptibles d'être impliquées dans des accidents. Ce mouvement a été amorcé en Suisse mais il risque de faire des petits alors que les assureurs tentent par tous les moyens de diminuer les accidents et par conséquent leurs dépenses.

Pourtant, les voitures de couleur foncée semblent plus luxueuses et sont jugées par plusieurs comme plus élégantes. Toutefois, en plus d'être moins visibles dans la circulation nocturne, ces coloris sont également plus difficiles d'entretien. En effet, c'est l'évidence même qu'une voiture foncée se salit plus rapidement. De plus, avec l'apparition des finis à laque lustrée, les éraflures et autres bariolures de toutes sortes sautent immédiatement aux yeux. Plus d'un propriétaire de voiture foncée a passé des heures à astiquer en vain la carrosserie dans le but d'éradiquer ces irritants. Et plusieurs spécialistes de l'entretien des voitures soutiennent que les peintures foncées sont généralement plus molles que les peintures plus pâles.

Sans vouloir nécessairement s'acharner sur les automobiles foncées, celles-ci sont également soumises à une certaine pénalité. En effet, par temps très chaud, la température dans la cabine monte beaucoup plus rapidement qu'une voiture de couleur claire. Avec pour résultat que le climatiseur doit fonctionner plus fort et plus longtemps pour rafraîchir l'habitacle. Ce qui provoque une hausse de la consommation de carburant. Il ne serait donc pas surprenant que la tendance vers les voitures de couleur plus pâle s'accentue au fil des années. D'autant plus que le réchauffement global de la planète semble être un fait reconnu. Cependant, dans les pays d'hiver comme le nôtre, il appert qu'une voiture blanche n'est pas nécessairement un élément améliorant la sécurité puisque qu'elle risque de se confondre dans le décor lors d'un blizzard ou lors d'une importante chute de neige. Une couleur jaune pâle ou champagne serait certainement un choix plus logique dans les circonstances.

Même de nos jours, la sélection de la couleur de votre voiture demeure une simple affaire de goûts. Le nombre de personnes effectuant leur choix en fonction de la sécurité est plutôt restreint. De nos jours, les coloris les plus en demande sont le gris, le vert, le bleu et l'incontournable blanc. De plus, au cours des dernières années, la couleur verte a connu un essor considérable alors qu’elle avait été totalement ignorée pendant des années. En fait, plusieurs compagnies ne proposaient même pas cette couleur dans leur palette au début de cette décennie. Et il faut ajouter que les couleurs safran (or) et cassis (mauve) sont très populaires auprès des automobilistes européens.

La couleur d'une carrosserie est appelée à devenir, de plus en plus, autre chose que simplement une affaire de goûts. Toutefois, il n'est pas interdit de joindre l'utile à l'agréable en choisissant une couleur élégante qui est également plus visible que la moyenne.