Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La FIA défend son plan d'une nouvelle Formule 2

La FIA défend son plan d'une nouvelle Formule 2

Par ,

D'après GMM

Ainsi, la FIA voudrait remplacer l'actuelle série GP2 par une nouvelle série, la Formule 2, qui renaîtrait de ses cendres. Rappelons que la Formule 2 était, jusqu'au milieu des années 80, l'antichambre de la Formule 1. Puis, la FIA l'a transformé en Formule 3000, puis en GP2.

Récemment, la FIA a proposé un retour à la Formule 2 dès 2009, évoquant un budget total par voiture, et par saison, de 200 000 euros. Plusieurs propriétaire d'écuries de GP2 ont décrié un tel changement radical.

Dans son dernier numéro, GPWeek cite des sources anonymes de la série GP2 qui se révoltent contre cette décision.

« C'est complètement fou, » déclare un des intervenants à propos du budget suggéré. Selon plusieurs, il est impossible de faire rouler une monoplace technologiquement sophistiquée pour aussi peu d'argent.

« Même si tous les membres de l'écurie devenaient des bénévoles et que nous devenions une oeuvre de charité, il est impossible de faire rouler des camions à travers l'Europe et de loger notre personnel pour aussi peu que 200 000 euros par saison. »

Un autre intervenant a déclaré que les dirigeants de la FIA, menés par Max Mosley, sont « complètement irréalistes » à vouloir complètement transformer une série en aussi peu de temps.

Plusieurs voient dans cette décision une conséquence directe de la lutte de pouvoir qui implique Bernie Ecclestone et Max Mosley.

« Ils ne se rendent toutefois pas compte qu'il risquent nos vies et nos carrières, » a déclaré un directeur d'écurie de GP2.

« Nous désirons aller de l'avant avec ce projet, a déclaré le porte-parole de la FIA. Nous allons donner la chance aux ASN nationales d'aider les nouveaux talents. Et nous avons des idées très précises à leur proposer. Il n'y a pas de raisons pour lesquelles la F2 soit au niveau du GP2, mais avec un budget acceptable. Le Fond de la FIA pourrait aider à financer la carrière de jeunes talents au niveau national. »

Bruno Michel, l'organisateur du GP2, n'a pas commenté la nouvelle.