Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La firme EDAG s'inspire du passé pour créer un nouveau concept

La firme EDAG s'inspire du passé pour créer un nouveau concept

L'étrange Biwak adopte une approche utile pour redonner vie à la vieillissante New Beetle Par ,

L’étrange Biwak adopte une approche utile pour redonner vie à la vieillissante New Beetle

Si certains prétendront que la Biwak de la firme EDAG a pris forme à la suite de coups de masse répétés, elle fait toutefois allusion à une VW
La firme EDAG sait exactement ce qu’elle fait avec votre vieillissante VW New Beetle. (Photo : Engineering and Design AG)

classique qui est arrivée sur la scène psychédélique au début des années 70. Il s’agit de La VW Thing (ou la Chose), un dérivé d’une Schimmwagen Typ 166 de 1969, elle-même un véhicule militaire allemand qui suivait les traces du Kübelwagen Typ 82 original.

La société allemande EDAG ou Engineering and Design AG, vient de dévoiler sa version à toit rigide d’une Pontiac Solstice au Salon International Nord-Américain de l’Auto à Détroit au mois de janvier dernier (voir la section anglaise automotive news du 4 janvier 2006 : EDAG Set To Wow at Detroit with Solstice Hardtop).

L’excentrique Biwak qui vient d’être inaugurée à Genève, est évidemment inspirée de l’iconique VW New Beetle. La transformation consiste en un bon nombre de bonifications. Par exemple, la suspension a été surélevée
La nouvelle EDAG est une clin d’½il à la classique VW Thing. (Photo : Type18registry.com)

et renforcée pour les amateurs d’aventure, alors que des roues classiques en acier ont été utilisées pour le prototype de façon à s’assurer qu’elles ne craqueront pas en traversant les espaces sauvages. Il s’agit probablement de la première fois en 30 ou 40 années qu’on fait l’usage de roues en acier pour un concept.

Bien sûr, ne vous attendez pas à voir la faune animale s’approcher de cette bête bizarre avec les panneaux latéraux ondulés qui habillent cette bestiole amusante. EDAG y est également allée fort avec la peinture avec un fini fendillé simulant l’usure. Ses feux auxiliaires semblent prêts à assumer une journée ou une nuit d’aventure alors qu’une roue de secours montée à l’extérieur est assurément inspirée du Rally de Dakar.

La Biwak corrige également une des plus grandes faiblesses de la New Beetle; ses places arrière exiguës. (Photo : Engineering and Design AG)

Pour être honnête, un engin étrange comme celui-là pourrait bien trouver sa niche auprès de jeunes automobilistes qui désirent la polyvalence d’une PT Cruiser ou de la HHR, mais affichant une inspiration européenne. La Biwak corrige également une des plus grandes faiblesses de la New Beetle; ses places arrière exiguës. En prolongeant la ligne du toit en maintenant la même hauteur que celle dont les passagers avant jouissent, ceux de l’arrière y trouvent enfin leur compte. L’espace de chargement est également plus en mesure de prendre des articles volumineux, mais la porte pivotante arrière représente un plus grand défi que le hayon traditionnel dans les aires de stationnement. Par contre, elle a été optimisée pour les routes nord-américaines avec les charnières placées à gauche et la poignée à droite contrairement à la Honda CR-V, la Suzuki Grand Vitara et la Toyota RAV4.