Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La marche au ralenti et la production de CO2

La marche au ralenti et la production de CO2

Par ,

La marche au ralenti et la production de CO2

En 2004, j'ai pris une semaine de vacances dans une pourvoirie au réservoir Baskatong, quelque part à une vingtaine de kilomètres au nord-est de Mont-Laurier. Sur place, comme les chalets ne se trouvaient pas tous au bord du lac, le pourvoyeur m'avait alors prêté un petit véhicule à essence du genre voiturette de golf pour nous déplacer, ma conjointe et moi, avec notre équipement de pêche. Le moteur de cette voiturette avait la particularité de s'arrêter complètement quand on immobilisait le véhicule. Dès qu'on relâchait la pédale de frein, le moteur se remettait en marche comme par magie. J'ai trouvé cela génial.


On retrouve maintenant cette technologie sur certains véhicules hybrides comme la Honda Civic et la Toyota Prius hybrides. Quand vous roulez avec un véhicule de ce genre, vous polluez bien un peu, mais au moins vous ne polluez que quand vous roulez sur le moteur à essence. Vous n'y pouvez rien, un véhicule, c'est fait pour rouler. Quand vous stoppez à un feu de circulation, cependant, tout s'arrête, plus rien ne fonctionne, et ce, tant et aussi longtemps que vous ne relâchez pas la pédale de frein. En principe, tous les véhicules automobiles devraient fonctionner de cette façon. Et pourtant...

Le ralenti, à éviter
Qu'on le veuille ou non, bon an mal an, quand on brûle un litre de carburant, on produit environ 2,4 kilogrammes de dioxyde de carbone (CO2). Et une voiture dont le moteur tourne au ralenti pendant 50 minutes consomme, en moyenne, un litre de carburant. Le CO2 est le gaz à effet de serre le plus dommageable pour la qualité de l'air et la santé des gens. Et plus on consomme, plus on en produit. Si l'on a parcouru 20 000 kilomètres au cours de l'année, ce qui correspond environ à la moyenne nationale, on aura produit presque quatre tonnes de CO2.

Le climat étant ce qu'il est au Québec, les gens ont tendance à laisser rouler le moteur de leur voiture un peu plus longtemps pour profiter d'une chaleur bienfaisante au moment de partir. Il faut pourtant savoir que la marche au ralenti pollue énormément et risque d'endommager le convertisseur catalytique de la voiture en raison du fait qu'il fonctionne à ce moment-là en dessous de la plage de température recommandée.

De toute façon, nombreuses sont les municipalités qui se sont donné un règlement touchant la marche au ralenti. Je dois avouer que ce genre de règlement n'est pas toujours facile à appliquer, surtout l'hiver. Trop de gens laissent tourner leur moteur au ralenti, et il est difficile pour les forces de l'Ordre d'attraper tous les contrevenants. Il est donc plus économique de partir quelques secondes après avoir lancé le moteur, même en hiver, et d'arrêter le moteur du véhicule quand on est dans un bouchon de circulation.