Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La passion du « petit roi »

La passion du « petit roi »

Par ,

« Au retour de son dernier séjour en Angleterre, le 19 janvier 1999, et malgré sa santé défaillante, le roi Hussein fait le tour de ses garages. Voulait-il tout simplement jeter un coup d’œil à ses voitures? Ou voulait-il se remémorer son règne mouvementé tel qu’il est enregistré dans la mémoire de chacune de ses voitures? »

Ce sont les paroles qui vous accueillent au Musée royal de l’automobile du Royaume hachémite de Jordanie. Un musée érigé par l’actuel roi Abdallah II en mémoire de son père, le roi Hussein (1935-1999), un homme emprunt d’affection pour son peuple et qui vouait une grande passion à l’automobile.

Mercedes 300SL 1955

La course de côte et la 300SL
J’avais 13 ans lorsque mon père m’amena assister à une course de côte qui se déroulait dans les montagnes de mon Liban natal. La foule était nombreuse ce jour-là car nous avions un visiteur de marque en la personne du jeune roi Hussein de Jordanie, le « petit roi » comme on l’avait affectueusement surnommé en raison de sa petite taille. Une petite taille qui en faisait un gabarit idéal pour un pilote de course. Car c’est en cette capacité que Hussein venait au Liban au volant de sa rutilante Mercedes 300SL, la célèbre descendante des légendaires « flèches d’argent ».

Les années passent. Les bouleversements souvent sanglants se multiplient dans cette partie du monde, la Jordanie et le roi Hussien se trouvant souvent en plein cœur des événements, ce qui n’empêche pas le souverain, quand les circonstances le permettent, de vivre sa passion pour l’automobile et la moto.

Le hasard fait parfois bien les choses
Un beau jour, il y a quelques semaines, je visite la Jordanie pour découvrir ses cités romaines, ses sites bibliques et le trésor de Pétra. Et c’est au hasard d’une conversation que j’apprends l’existence « de la collection du roi » que j’imaginais logée dans garage. Quelle fut donc ma surprise de découvrir The Royal Automobile Museum, à Amman, la capitale. Un musée qui abrite d’une part une impressionnante collection de voitures et de motos et qui, d’autre part, offre au visiteur une leçon d’histoire, celle de la Jordanie des années 1920 à ce jour, vécue par le truchement de l’automobile.

Devant le Royal Automobile Museum, Amman, Jordanie