Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La prochaine génération de la MINI recevra de nouveaux moteurs avancés

La prochaine génération de la MINI recevra de nouveaux moteurs avancés

À venir: un quatre cylindres de 1,6 litres co-développé avec PSA Par ,

À venir: un quatre cylindres de 1,6 litres co-développé avec PSA

Feuilletez n'importe quel magazine auto ou consultez n'importe quel spécialiste de l'industrie et vous verrez à quel point la MINI Cooper est
La MINI Cooper est l'une des meilleures voitures compactes jamais construites; si on voulait y trouver une lacune, le seul endroit légitime à regarder serait sous le capot. (Photo: Justin Couture, Canadian Auto Press)
acclamée. Sans contredit, il s'agit de l'une des meilleures voitures compactes jamais construites, offrant une qualité d'assemblage de classe mondiale jumelée à une dynamique de conduite propre à une voiture sport, le tout dans un emballage aussi joli qu'un petit chiot. La MINI figure dans le top 10 de nombreux journalistes (dont celui-ci); plus qu'un moyen de transport de A à B, elle constitue un mode de vie à part entière.

Si on voulait trouver son maillon faible, il faudrait regarder sous le capot. Lors de la conception de la voiture, BMW aurait aimé y insérer son moteur I-4 Valvetronic de 1,6 litres, mais l'architecture minuscule de la MINI rendait caduque cette possibilité.

Le constructeur allemand avait donc tout intérêt, lors du développement
BMW utilise présentement le I-4 Tritec de 1,6 litres à SACT (conçu par Chrysler) pour alimenter les MINI d'Amérique du Nord. (Photo: Justin Couture, Canadian Auto Press)
de la voiture, à chercher un moteur transversal déjà existant qui serait disponible sans tarder et facile à acheter.

Les réponses aux questions de BMW sont venues du côté de Chrysler, sous la forme d'un I-4 Tritec de 1,6 litres à SACT. Ce moteur, créé à la fin des années 1990, se retrouve aussi dans les Néon et PT Cruiser d'Europe et d'Amérique du Sud. Il s'avère présentement l'épine dorsale de la famille MINI, alimentant tous les modèles à l'exception de la One D, qui a recours à un turbodiesel de petite cylindrée à rampe commune, le Toyota D-4D.

Dans sa version la plus simpliste - la One (non disponible en Amérique du Nord) - la MINI arbore un moteur à quatre cylindres de 1,6 litres à SACT; il
Les meilleurs efforts de BMW n'ont pu, en bout de ligne, cacher les racines un peu moins prestigieuses du moteur de la MINI. (Photo: Alexandra Straub, Canadian Auto Press)
développe 90 chevaux et un couple de 89 lb-pi. Un échelon plus haut, les Cooper et Cooper Classic possèdent le même moteur mais doté d'une puissance de 115 chevaux. Puis, les ultimes MINI, la Cooper S (170 chevaux) et la Cooper S Works (210 chevaux), utilisent des moteurs suralimentés pour trouver et exploiter toute la puissance disponible.

Avant la production de la voiture, BMW a revitalisé le moteur fabriqué au Brésil en raffinant et en retapant plusieurs composantes internes. Bien que le moteur ait ensuite développé plus de puissance et de couple (en utilisant moins de carburant) qu'avec les voitures Chrysler, les meilleurs efforts de BMW n'ont pu, en bout de ligne,
Avec l'aide du groupe français PSA Peugeot-Citroën, BMW s'attaque à une toute nouvelle gamme de moteurs MINI pour 2007. (Photo: Alexandra Straub, Canadian Auto Press)
cacher les racines un peu moins prestigieuses du moteur de la MINI. La puissance demeure marginale et le moteur produit un son enroué, voire presque cacophonique.

Mais voilà qu'une toute nouvelle gamme de moteurs, co-développés avec le groupe français PSA-Peugeot-Citroën, s'apprêtent à entrer en production en 2006 afin d'alimenter la deuxième génération de la MINI (prévue en 2007). Annoncé pour la première fois en 2002, le partenariat est presque finalisé. Des plans ont été faits pour une série complète de moteurs petits mais avancés, allant de 75 à 230 chevaux. Ils constitueront le coeur des véhicules compacts Peugeot, Citroën et MINI.