Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La très attendue Chevrolet Volt

La très attendue Chevrolet Volt

Par ,

Bob Lutz l'a promis ! Depuis ce temps, tous les yeux des environnementalistes sont tournés vers General Motors. Le grand constructeur d'automobiles n'a donc plus le choix et doit commercialiser sa révolutionnaire Chevrolet Volt, une voiture électrique à autonomie étendue, d'ici 2010.


Les doutes sont nombreux quant à la faisabilité d'un tel projet. Dans les faits, si l'on tient compte du calendrier de production, un concurrent japonais a même affirmé que c'était impossible. « Si c'était le cas, a-t-il dit, nous serions actuellement en train de choisir le type de boiserie à mettre à l'intérieur. »

Une affirmation qui fait bien rigoler Frank Weber, le grand responsable du projet à GM. « Le problème, c'est que le véhicule n'aura pas de boiseries », a-t-il lancé en riant.

Mais c'est ce scepticisme qui a forcé les dirigeants de GM à proposer une visite guidée des installations à une cinquantaine de journalistes, la plupart des spécialistes de l'environnement ou de technologie venus des quatre coins du monde. Au menu, la confirmation des efforts de GM en vue de la production de la Volt.

« Ce projet, c'est la priorité numéro 1 de GM. Ce que nous avons fait, ç'a été de prendre un instantané de la situation, et c'est cette photo que nous rendons publique », a expliqué Frank Weber.

Les piles, le nerf de la guerre
Le principal handicap de la Volt, ce sont ses piles. La voiture, selon les souhaits de GM, devra devenir une réponse à la hausse des prix du pétrole et présenter une solution indépendante. Les accumulateurs d'énergie sont donc indispensables, puisqu'ils doivent permettre de rouler 65 kilomètres en mode électricité seulement et être facilement rechargeables tout en conservant leurs caractéristiques d'origine pour une durée de 10 ans.

« Le défi, souligne Denise Gray, la grande responsable du dossier, c'est la durée. Nous devons nous assurer que les cycles de recharge et de consommation n'affectent pas la durabilité des piles. Tout cela dans un espace restreint et avec une grande rapidité d'exécution. Nous le savons, 2010, c'est demain ! Et nous voulons y arriver », explique-t-elle.

Pour le moment, deux solutions sont retenues : primo, celle de Continental et d'A123 Systems, et secundo, celle de CPI de concert avec LG. Aux deux groupes d'entreprises, on a fourni un bloc en T de 85 sur 163 centimètres et exigé qu'ils les remplissent de piles au lithium-ion répondant aux besoins. Le résultat, une boîte fermée de 180 kilos.